Bernard et Bianca au pays des kangourous / Bernard et Bianca en Australie : Quelques informations


Le film est sorti sur les écrans français le 27 novembre 1991. Le film ne dispose pas d'une piste audio québécoise. Probablement parce que le premier film n'en possédait pas non plus, et que les deux interprètes français ont repris leurs rôles dans cette suite. Toutefois, le film s'intitule Bernard et Bianca en Australie.

Bernard et Bianca aux pays des kangourous a longtemps été est la seule et unique suite officielle de l'ensemble des multiples suites de l'empire Disney. Ce film a été produit par les Walt Disney Animation Studios, ceux là même qui ont produit Blanche-Neige et les sept nains, Cendrillon ou La petite sirène. Désormais, Fantasia 2000 est également dans le même cas. Ce sont d'ailleurs les seules véritables suites officielles, toutes les autres n'ayant jamais été produites par ces studios, mais par des filiales diverses.

Il s'agit du deuxième film dépourvu de chanson après Taram et le chaudron magique.

Lors de sa première sortie cinéma en France, et lors de la première parution en VHS en 1992, le film était dépourvu de toute chanson, y compris pour le générique de fin (qui comprenait un pot-pourri des plus beaux moments musicaux du film). Bien que réalisée à l'occasion de la sortie du film en 1991, la chanson d'Anne a été intégrée au générique de fin postérieurement lors de la réédition VHS, puis sur le DVD.

La séquence d'introduction du film semblant survoler un champ de roses à perte de vue fait parcourir 300 km au spectateur en seulement quelques secondes !!

Lors de ses diffusions télévisées sur Disney Channel, le film est étonnament proposé en version censurée ! La scène du lancer de couteau par McLeach y est ainsi absente, tout comme l'hilarante séquence d'anthologie où le pauvre Wilbur reçoit une injection d'un puissant sédatif à coup de fusil.

Résumé

Un ignoble Braconnier convoite l'aigle royal femelle nommée Marahute. Prévenu par ses amis animaux, le jeune Cody se lance à son secours. Malheureusement, il est fait prisonnier. Il va servir d'appât pour révéler la cachette de l'aigle. Il n'en faut pas plus pour que l'agence SOS Société nomme ses deux plus intrépides secouristes Bianca et Bernard.

Avis personnel

Évènement unique dans toute l'industrie Disney, un film précédant se voit, pour la première fois, doté d'une suite. Et quelle suite !! Gommant tous les défauts du premier film, Bernard et Bianca au pays des kangourous est une oeuvre incontournable à connaître et posséder sans le moindre remords. Coincé au milieu de comédies musicales qui vont révolutionner l'industrie de l'animation au début des années 90, le film est une oeuvre à part, et semble décalée des autres oeuvres de la décennie. Dépourvu de chanson et faisant vivre une aventure dépaysante et épique, le film reçu un accueil mitigé. Ce qui se révèle au final fort dommage pour la splendeur et la démesure de cette aventure.

Bernard et Bianca au pays des kangourous est également le premier film a exploiter pleinement l'outil informatique, et représente de grandes séquences de vols, où seul le survol de Sydney (qui n'est pas la capitale du pays, mais la ville la plus connue !) a bien vieilli aujourd'hui. L'histoire en elle même est parfaitement écrite, les deux personnages ayant tous les deux réellement évolués, ils sont tous les deux plus mûrs et plus sûr d'eux. L'absence des personnages du premier film ne se fait en aucun cas désirer, et la ribambelle de nouveaux venus sont définitivement adoptés. Ce qui entraîne évidemment un avantage de taille : les voix françaises de Bernard et Bianca ont été conservés, la correspondance entre les deux films est donc totale.

La bande son quand à elle divise les fans. Constitué uniquement de morceaux sans "vocalises", elle se révèle somptueuse et totalement en harmonie avec l'aventure. Parfois, vous en ressentirez même des frissons, rehaussés par une mise en scène absolument magique. Bernard et Bianca aux pays des kangourous est bien plus qu'une simple suite, c'est une grand film d'aventure et de romance entre Bernard et la belle Bianca. Et tout comme Les aventures de Bernard et Bianca, celui-ci ne se conclue pas vraiment. Bénéficiant d'une sorte de fin "ouverte", on imagine sans mal que Bernard et Bianca ont poursuivi leur quête bien au delà du film. Le film est peut-être sorti au mauvais moment, ce qui explique son succès d'estime, mais ne boudez pas cette somptueuse aventure épique, drôle, romantique et dépaysante. Un incontournable Disney !

21 septembre 2006 par Olikos