Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque : Quelques informations

Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque sort en salle le 16 octobre 2019 en France et 17 janvier 2020 au Québec.

Comme dans le premier film, le long métrage reposant principalement sur son aspect visuel, la plupart des panneaux et autres indications essentielles à la compréhension du scénario ont été localisés en français. Ce n'est cependant pas le cas des autres panneaux d'affichage qui ont conservés leurs appellations anglophones.

Résumé


UN EXTRAIT À DÉCOUVRIR SUR

Un vaisseau spatial s'est écrasé près de la ferme de Shaun ! A son bord, une adorable et malicieuse petite créature, prénommée LU-LA. Mais lorsqu'une sombre organisation gouvernementale se lance à sa poursuite, bien décidée à capturer l'alien, Shaun se rebiffe et décide de tout faire pour aider LU-LA à retourner sur sa planète natale...

Analyse de l'oeuvre 5
55

Il y a quatre ans déjà, lorsque le studio Aardman avait décidé de proposer sur grand écran la transposition d'une série animée dépourvue de la moindre ligne de dialogues, il y avait vraiment de quoi douter. Est-ce que le film allait être à la hauteur du personnage ? Est-ce que cela n'allait pas s'avérer pénible à suivre ? Est-ce que ce serait aussi drôle ? Tant de questions que l'on finit par complètement balayer d'un revers de la main dès que notre regard s'invite à suivre la folle aventure de Shaun le mouton, le film. Alors que rien ne le laissait supposer, le studio Aardman décide pourtant de donner, pour la toute première véritable fois de sa carrière, une suite à l'un de ses longs métrages. Le célèbre mouton Shaun, apparu brièvement en 1995 dans l'aventure de Wallace et Gromit, Rasé de près, et qui s'est complètement émancipé depuis, allait désormais devoir affronter l'inconnu : une espèce extra-terrestre prénommée LU-LA. Et de nouveau, des tremblements d'appréhension ont surgi, suivis d'une nouvelle salve de questions, dont la principale, la science-fiction peut-elle s'imbriquer correctement avec l'univers de Shaun ?

Qu'on se rassure tout de suite, c'est avec un grand oui que je vous confirme que Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque est une nouvelle aventure survitaminée délicieusement satirique proposée par le studio Aardman. Pour autant, j'ai plus ou moins compris que ce second volet avait profondément déçu une grande partie du public, qui s'attendait visiblement à bien mieux, mais dans mon cas, probablement parce que j'ai une plus grande connaissance du genre science-fiction, ce nouveau long métrage est tout bonnement délicieux à suivre. Quand le film s'achève, on se rend compte que les scénaristes et les réalisateurs ont une maîtrise totale du genre science fiction en lui rendant hommage en piochant des clins d'oeil dans pas moins des 100 dernières années du cinéma ! Pêle mêle, dès que Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque commence, l'allusion à Rencontres du troisième type par son dialogue musical est évidente. Plus loin, il fait une allusion au monolithe noir de 2001, l'odyssée de l'espace, fait un clin d'oeil auditif aux Jetson, puis s'affaire à inclure des Men in Black mais aussi de parler théorie du complot à la X-Files, il ne manque pas non plus d'évoquer Star Trek et Docteur Who, sans oublier la célèbre Guerre des mondes, le roman de H. G. Wells. Plus amusant encore, le film rend même hommage à Les temps modernes ! Et je ne parle là que des références aux oeuvres les plus connues, il y en a des dizaines d'autres dans tous les recoins de chaque scène.

On pourrait d'ailleurs croire que cette amoncellement de clins d'oeil pénalise Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque. En réalité non, le long métrage se suffit à lui-même même si le déroulé du récit semble finalement relativement classique dans son genre. Evidemment, on connaît déjà la fin dès que le film commence, sauf que l'intérêt du film est ailleurs. Chacun des hommages et emprunts effectués dans la large cinématographie du siècle dernier s'imbrique parfaitement dans le déroulé du récit, à tel point d'ailleurs que certaines d'entre eux, vraiment très subtils, seront complètement invisibles aux yeux des profanes. Pour les autres, il est indéniable que ces nombreuses références tirent incontestablement le long métrage vers le haut. Plus encore que de savoir comment va se poursuivre le récit, on s'interroge surtout sur la manière dont tel ou tel élément va être emprunté dans une oeuvre précédente et réussir à être intégré dans le déroulé de la prochaine scène, ce qui constitue la véritable saveur du long métrage. Le studio Aardman parvient avec brio à agir de connivence avec nous, comme s'il cherchait précisément à s'adresser aux amoureux du genre science-fiction, plutôt qu'à tous les autres. Il est indéniable que l'approche narrative est exactement la même qu'adopté dans Cro Man, mais n'ayant pas la moindre connaissance du milieu du football, toute l'intrigue m'était passée au dessus de la tête. Tout le contraire de Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque qui me convient autrement mieux.

Sur le plan technique, Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque s'en sort plus que honorablement. Le studio Aardman prouve une fois de plus que tous ses fabuleux artistes ont un talent incroyable pour rendre crédibles des objets à la base inanimés. Evidemment, cette fois encore, le recours à des technologies numériques est bel et bien présent, quelques unes d'entre elles se remarquent d'ailleurs, mais dans l'ensemble, le long métrage utilise des trucages traditionnels à l'ancienne le rendant, de fait, parfaitement authentique. Le recours à l'animation en volume est plutôt rare, principalement parce ce c'est la technique d'animation la plus difficile, la plus longue (quelques secondes tournées chaque jour) et la plus coûteuse en terme d'investissement, que ce soit dans la minutie de la création de tous les environnements et personnages nécessaires, mais aussi dans l'application et la patience sans faille dont doivent faire face les animateurs. Chaque petit détail compte et un rien pourrait gripper les rouages d'une scène. Ici, le studio Aardman, fidèle à sa réputation, livre une fois de plus un travail remarquable, d'autant plus qu'il choisit cette fois d'offrir un format panoramique à l'aventure.

Que Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque soit dépourvu de la moindre ligne de dialogue n'en fait pas non plus une oeuvre incompréhensible. Tout au contraire, l'ensemble des onomatopées qui ponctuent le film sont un véritable langage parfaitement compréhensible. A lui tout seul, le langage corporel, étonnamment sincère et pertinent, se révèle d'une richesse inouïe. L'ensemble du film se révèle également très divertissant, régulièrement très drôle, mais aussi d'une justesse rare dans certaines de ses scènes. Evidemment, Shaun le mouton, le film - La ferme contre-attaque n'est résolument pas une oeuvre aussi engagée que l'était Chicken Run en son temps, mais le long métrage endosse pleinement son côté divertissant, assumant exagération, improvisation et invraisemblance en tout genre avec toutes les meilleurs intentions. En soit, même s'il s'adonne à un registre très différent de son aîné, ce second long métrage à la gloire de Shaun s'avère tout aussi sympathique !

Social eXpérience

08 novembre 2019 par Olikos