Détective Conan - Épisode 1, les origines / Épisode "One" - Le détective rajeuni

Quelques informations

Détective Conan - Épisode 1, les origines, également connu sous le titre de Détective Conan - Épisode "One", le détective rajeuni comme spécifié dans le sous-titrage, est un téléfilm spécial commémorant le 20e anniversaire de la série télévisée. Il est diffusé pour la première fois au Japon le 9 décembre 2016. Il est commercialisé en France par l'éditeur Black Box, en même temps que huit autres titres de la collection, le 10 juin 2020 en version originale sous-titrée exclusivement. A l'heure actuelle, le film reste inédit au Québec.

N.B. : Si l'envie vous en prend d'alterner la lecture du manga avec les films, sans tenir compte de la série télévisée, j'ai établi une Chronologie Films / Mangas où je préconise de placer celui-ci entre les dossiers 4 et 5 du volume 92.

Résumé


UN EXTRAIT À DÉCOUVRIR SUR

Comment Shinichi Kudo, élève de première au lycée Tivedétec, est-il devenu Conan Edogawa, un jeune garçon de six ans ? Tout commence lorsqu'il promet à son ami d'enfance Ran Mouri de l'emmener à Tropical Land. Alors qu'ils passent une folle journée dans le parc, une mort épouvantable survient dans le train du mystère. Considéré comme l'aide la plus précieuse que la police pouvait espérer, Shinichi s'attelle à résoudre l'affaire. Mais sa curiosité insatiable va lui jouer un mauvais tour lorsque sa route va croiser deux mystérieux hommes en noir...

Analyse de l'oeuvre 4.5
4.55

Détective Conan - Épisode 1, les origines est un téléfilm spécial ré-imaginant la toute dernière affaire de Shinichi Kudo avant sa transformation en Conan Edogawa et commémore le vingtième anniversaire de la création de la série animée, née deux ans après le manga écrit par Gosho Aoyama. L'épisode reprend exactement la même intrigue qu'autrefois, mais l'étoffe en piochant des éléments qui n'existaient pas encore à l'époque, notamment en prenant la peine d'expliquer ce que faisait chacun des nombreux protagonistes du manga au moment même où Shinichi résolvait l'affaire qui allait inexorablement le faire rajeunir. De fait, même si le téléfilm s'avère compréhensible dans son ensemble pour les néophytes, Détective Conan - Épisode 1, les origines s'adresse avant tout aux fans de la première heure, ceux-là même qui connaissent les buts et aboutissements de 20 années d'enquêtes policières en tout genre, qu'ils soient amateurs du manga ou de la série télévisée. Car cette réinterprétation de la toute première affaire de Détective Conan s'avère vraiment être un cadeau adressé aux fans de la première heure, en témoigne les 12 dernières minutes du téléfilm et les innombrables références disséminées dans tous les recoins de l'écran, sans oublier son générique d'ouverture mêlant avec habileté le générique originel avec des extraits du manga.

L'idée de rediffuser un ancien épisode la série télévisée n'est pas nouvelle pour TMS Entertainment qui propose, à différentes occasions, de revoir certaines enquêtes emblématiques du petit binoclard dès 2003 pour enrichir les grilles télévisées, soit lors d'une occasion quelconque, soit parce que la production de nouveaux épisodes a pris du retard. Mais c'est lors du dixième anniversaire de la série télévisée que TMS Entertainment propose pour la toute première fois une ancienne enquête animée entièrement restaurée en haute définition en 2006, et pas des moindres, puisqu'il s'agissait de la première confrontation historique entre Conan et Kaito Kid. Plus connu sous le sobriquet de l'insaisissable Kid en français, Kaito Kid est en effet un personnage d'un précédent manga écrit par Gosho Aoyama qui a fini par élire domicile de façon durable dans l'univers de Détective Conan, avec quelques ajustements cependant. Par la suite, TMS Entertainment a poursuivi cette grande campagne de restauration des plus anciens épisodes. Le plus grand détective du siècle, le tout premier épisode de la série télévisée y a d'ailleurs droit dès 2009, mais dans une version censurée, débarrassée de certaines scènes désormais jugées offensantes par les pontifes de la chaîne. Il est vrai qu'à l'époque, les premiers épisodes comportaient quelques scènes plutôt morbides, dont une décapitation sanguinaire visible dès le tout premier épisode, expliquant sans ambiguïté pourquoi France 3 diffusait la série télévisée en version censurée sur une tranche horaire grand public, rendant d'ailleurs certaines scènes souvent absurdes dans de nombreux épisodes.

Pour les vingt ans de la franchise animée, Détective Conan - Épisode 1, les origines va cependant aller plus loin dans la démarche. Sans aller jusqu'à proposer un remake au sens propre du terme, le téléfilm spécial s'efforce surtout d'étoffer une intrigue qui tenait à l'origine en seulement trente minutes en piochant dans les éléments d'intrigues parus ultérieurement, mais également en réinterprétant le tout avec une ambiance plus moderne. En effet, un peu de la même manière que Les Simpson, cela fait près de 30 ans maintenant que Conan est un jeune enfant de primaire. Contrairement à la famille américaine déglinguée cependant, la temporalité de l'univers de Détective Conan avance quand même réellement, quoi que très lentement. Lorsque je me suis consacré plusieurs mois à dresser une chronologie personnelle à peu près cohérente entre les films et le manga, je m'étais aperçu que Gosho Aoyama s'efforçait de garder un semblant de logique au vieillissement ralenti de ses personnages. Ainsi, au détour d'une affaire, Conan évoque brièvement qu'il na plus 6 ans mais 7 ans, ou bien il se remémore qu'il avait été rajeuni il y a peine 1 ans par exemple. Évidemment, la chose n'est pas vraiment cohérente quand on s'y attarde, le rapport entre le nombre de morts et de jours qui passent semblant évident totalement démesuré. Sans compter sur la fulgurante progression technologique en si peu de temps dans la réalité du manga, chaque protagoniste changeant ainsi de téléphone, de la cabine téléphone à l'ancien cellulaire, puis du téléphone à clapet jusqu'à nos récents smartphones, comme s'ils changeaient de chemise tous les matins. C'est d'ailleurs le cas de Détective Conan - Épisode 1, les origines qui fait évidemment des entorses à la fidélité du matériel d'origine, chacun d'eux dispose désormais d'un appareil dernier cri qu'ils n'avaient pas il y a 20 ans.

Détective Conan - Épisode 1, les origines revient volontairement en arrière afin de mieux présenter les origines. Que ce soit dans le manga et la série télévisée, Détective Conan débutait directement au moment où Shinichi Kudo exposait ses déductions et résolvait un crime inattendu. Le téléfilm prend le temps de raconter des choses qui se déroulaient avant ces évènements. Tout du moins, le téléfilm propose surtout de remettre dans le bon ordre toutes les informations éparses que Gosho Aoyama a disséminé tout au long des 92 volumes parus jusque là, tout en y ajoutant des éléments inédits, comme par exemple la rencontre de Ran Mouri avec son adversaire ainsi que la compétition sportive, simplement évoquée jusque là. Détective Conan - Épisode 1, les origines s'amuse également à montrer ce que faisait chacun des nombreux personnages secondaires populaires au même moment, alors même qu'ils n'existaient pas encore 20 ans auparavant. De fait, le spectateur néophyte qui souhaiterait débuter la saga Détective Conan à travers ce téléfilm introductif risque, incontestablement, d'être perdu par ces apparitions, totalement opportunes, et exclusivement adressées aux fans de longue date. Le téléfilm va même jusqu'à rendre hommage à une scène clé du second film, Mémoire assassine, qu'il est dommage d'apprécier en premier lieu ici car elle semble apparaître sans véritable contexte. Bref, je recommande vivement aux débutant d'être patient et de ne regarder ce téléfilm qu'après le vingtième film, Le pire cauchemar. Ou alors, quand bien même vous voudriez commencer par la toute première affaire de Conan, ce qui est logique chronologiquement parlant, prenez la peine de le revoir une seconde fois ultérieurement afin de mieux en saisir toutes ses subtilités.

Hormis le format plus long de la toute première affaire de Détective Conan, ce qui saute évidemment au yeux de ce téléfilm est bien évidemment son rendu visuel. On est désormais tellement habitué aux traits vifs, expressifs quoiqu'un peu anguleux des récentes productions de la saga qu'on en oublierai presque qu'à l'origine, Détective Conan nous avait habitué à un design tout en rondeur, y compris dans les premiers chapitres dessinés par Gosho Aoyama. Une habitude que l'auteur a très vite perdu au profit de traits plus incisifs, mais qui a cependant perduré un bout de temps dans la série animée, avec notamment cet étonnant choix de design où les personnages avaient d'énormes oreilles, que certains appellent désormais ironiquement la période Dumbo. Plus intéressant, Détective Conan - Épisode 1, les origines choisi volontairement d'être plus proche de l'intrigue du manga que de celle proposée par le tout premier épisode de la série animée. Un choix assumé de revenir aux vrais origines de la saga, quitte à trahir la série et remettre en cause aussi la traditionnelle scène qui introduit chaque long métrage. Par exemple, toute la partie incluant les Détective Boys présente dans le premier épisode de la série est complètement supprimée, bien que Shinichi a quand même l'occasion de les rencontrer brièvement à un autre moment dans le téléfilm. A l'époque, leur absence aurait chagriné les fans, car le manga était né deux ans avant et le trio était déjà connu. Détective Conan - Épisode 1, les origines évite soigneusement de faire la même chose, ce qui est une très bonne idée.

Plus court que les longs métrages proposés au cinéma, car l'intrigue principale ne dure qu'une heure vingt exactement (les japonais aimant, comme les américains, vanter un téléfilm de 2h car ils comptent le temps d'antenne en incluant les publicités), plus 12 minutes en forme d'hommage à la fin, Détective Conan - Épisode 1, les origines s'avère cependant efficace. Le téléfilm va directement à l'essentiel, à savoir raconter comment Shinichi est devenu Conan, tout en l'embellissant de clins d'oeils mémorables spécialement adressés au fans. Le téléfilm réussit également avec brio à remettre dans le bon ordre les informations éparpillées tout au long du manga pour en établir une nouvelle chronologie tout à fait convaincante, tout en y ajoutant des éléments inédits appréciables. Certes, en modernisant le tout, Détective Conan - Épisode 1, les origines propose désormais des choses qui s'avèrent quelque peu incohérentes avec les affaires qui sont censées se dérouler après celle-ci. Il n'empêche, la commémoration des 20 ans de Détective Conan a été l'occasion de proposer une version révisée des débuts d'une grande saga de manière tout à fait convaincante.

Social eXpérience

Récentes parutions


Edition Blu-Ray + DVD - 10 juin 2020
Plus de d├ętails
Acheter (Neuf ou Occasion)

04 août 2020 par Olikos