Star Wars - Clone Wars Volume 2 : Quelques informations

Star Wars - Clone Wars Volume 2 réunit sous la forme d'un long métrage les 5 épisodes issus de la saisons 3 de Clone Wars, la série télévisée animée produite par Cartoon Network entre 2003 et 2005  qui servait de lien narratif entre L'attaque des Clones et La revanche des Sith. La série est quelque peu tombée en désuétude depuis qu'une nouvelle version plus étoffée en 3D, The Clone Wars, a été produite.

Cette deuxième compilation a été commercialisée en France le 30 novembre 2005. Elle a cependant été diffusée en avant-première sur M6 le 8 mai 2005 à la suite des deux premières saisons tardivement dans la nuit. Elle a également été commercialisée au Québec le 06 décembre, mais j'ignore si la version française était incluse. A ce jour, le DVD est devenu une rareté souvent recherchée par les collectionneurs du fait que la série n'est plus rediffusée et que la compilation n'est plus commercialisée.

Résumé


UN EXTRAIT À DÉCOUVRIR SUR

Trois années se sont écoulées depuis l'assaut sur la planète Muunilinst. Le général Grievous est devenu un redoutable adversaire, l'armée des clones subissant d'importants revers face à lui. La nécessité faisant loi, Anakin passe une dernière épreuve impromptue sur la planète Nelvaan afin d'être consacré définitivement chevalier Jedi. Pendant ce temps, l'armée Séparatiste décide de s'attaquer à Coruscant avec comme principal objectif l'enlèvement du Chancelier Palpatine...

Analyse de l'oeuvre 5
55

A la fin de Clone Wars Volume 1, nous avions laissé quelques jedis en bien mauvaise posture, le général Grievous les avait acculé dans une bâtisse en ruine sans aucune possibilité de fuir. Les toutes premières minutes du Clone Wars Volume 2, qui reprend le début de la saison 3 de Clone Wars, poursuit exactement là où l'histoire s'était arrêtée auparavant, avant de faire un joli twist, prenant la forme d'une ellipse temporelle de trois années, avant de continuer à nous narrer les déboires de la galaxie provoqués par l'éprouvante guerre des clones pour cette ultime saison constituée de seulement cinq épisodes. Pour autant, dans les faits, ce volume 2 dure aussi longtemps que le volume 1, à savoir une heure entière, la différence notable entre les deux premières saisons et celle-ci résultant simplement de la durée plus longue de chacun des nouveaux épisodes, qui se voient ici allongés à 12 longues minutes, au lieu des 5 minutes connues jusqu'à présent. Il faut dire que la petite série télévisée Clone Wars, plus proche du webisode au départ, a étonnamment pris du galon et a énormément gagné en maturité au fil des épisodes. Le reformatage de la série en version "allongée" semble d'ailleurs surtout s'inscrire comme une forme de reconnaissance notable, la série ayant remportée plusieurs grands prix internationaux.

Hormis les douze premières minutes du tout premier épisode de la saison 3, qui servent avant toute chose de lien narratif entre les deux volumes de Clone Wars, tout le reste de Clone Wars Volume 2 s'efforce surtout de créer une véritable synergie avec La revanche des Sith. Ainsi, la toute dernière scène du volume 2 se déroulant à peine quelques minutes avant la toute première scène de l'épisode III de la saga. Entre les deux, Clone Wars Volume 2 s'efforce surtout de traiter le cas particulier d'Anakin. Comme le dit si bien Yoda, peu orthodoxe aura été la carrière du jeune Skywalker, peu orthodoxes sont donc les épreuves qu'il doit passer pour devenir enfin un véritable chevalier Jedi. Mais le jeune homme est désormais tiraillé entre plusieurs horizons incompatibles entre eux : sa formation de Jedi émérite, la pesante prophétie de l'élu, la défiance du conseil des Jedi à son égard, son amour caché pour Padmé, son incapacité notoire pour contrôler ses plus vives émotions. Une situation qui finit par peser de plus en plus lourd sur ses épaules. Mais il doit encore affronter une dernière épreuve qui prend une étonnante forme auprès d'une surprenante peuplade d'autochtones.

En terme de qualité visuelle, Clone Wars Volume 2 fait tout aussi bien, si ce n'est légèrement mieux, que le volume 1. On retrouve répliqué à l'identique exactement les mêmes techniques d'animation que dans le volume précédent, à savoir une animation 2D principalement travaillée en flash et l'utilisation, plus fréquente cette fois, de la 3D en cel shading sur les nombreux véhicules que présente cette saison 3 de la série télévisée. Du côté de la mise en scène, Clone Wars Volume 2 s'efforce au maximum de recourir autant que possible aux différents effets visuels propres à l'univers filmé par Georges Lucas. On n'y prête pas attention sur le moment, car l'ensemble est réalisé avec une aisance manifeste. Mais en le regardant une seconde fois, on se rend compte de l'impressionnant travail de mimétisme qui réutilise à peu près tous les codes narratifs et visuels de la saga galactique. Les épisodes étant cette fois plus longs, Clone Wars Volume 2 prend le temps d'insérer de nombreux moments purement humoristiques qui font souvent mouche, comme cette irrésistible séquence d'effeuillage de C3PO rehaussée par la géniale interprétation de Roger Carel. Dans Clone Wars Volume 2 on retrouve aussi l'ensemble des effets audios propres à la saga, doublages français compris.

Plus mystique dans son approche, plus mature dans sa conception, Clone Wars Volume 2 est vraiment une oeuvre intéressante à bien des égards. Dès l'instant où l'on a oublié, ou tout du moins, accepté le parti-pris graphique assez anguleux de Clone Wars, on se laisse vraiment happer par l'intrigue de cette série télévisée dont la conception originelle devait normalement juste en faire un matériel promotionnel pour des jouets. C'est non sans une certaine surprise que l'on se rend vite compte à quel point Genndy Tartakovsky, réalisateur, Paul Rudish, concepteur graphique, Scott Wills, concepteur des personnages, Darrick Bachman et Paul Rudish, scénaristes, ont réussi à transcender une idée de base pour en faire un concept artistique autrement plus ambitieux qui, réellement, se tient de bout en bout.

Alors oui, c'est vrai, depuis que la série autrement plus élaborée The Clone Wars a vu le jour, Clone Wars première du nom s'est vite retrouvée aux oubliettes, d'autant plus qu'elle n'a jamais vraiment été considérée comme canonique, même du temps précédent le rachat de Lucasfilm par Disney. Pour autant, Clone Wars ne démérite pas et se laisse même particulièrement apprécier comme un excellent interlude entre L'attaque des clones et La revanche des Sith, d'autant qu'en enchainant les deux volumes, cela dure autant qu'un épisode numéroté de la saga Star Wars. Clone Wars reste, et restera sans doute toujours une oeuvre très atypique, comme une sorte de vrai-faux épisode II.5, mais elle ne mérite vraiment pas d'être aussi mésestimée. Elle est donc parfaitement digne d'être reconsidérée, même si son histoire est très simplifiée, mais également d'être réhabilitée, rien que pour la qualité dont elle fait systématiquement preuve.

Social eXpérience

07 juin 2019 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage français d'origine (2005)

Anakin Skywalker : Emmanuel Garijo 1

Obi-Wan Kenobi : Bruno Choël 1

Yoda : Jean Lescot 1

Mace Windu : Jean-Paul Pitolin 1

Padmé Amidala : Sylvie Jacob 1

Comte Dooku : Bernard Dheran 1

Palpatine : Georges Claisse 1

Dark Sidious : Georges Claisse 1

C3PO : Roger Carel 1

Général Grievous : Pascal Renwick 1

Even Piell : Pascal Renwick 1

Capitaine Typho : Frantz Confiac 1

Shaak Ti : Géraldine Asselin 1

Saesee Tin : Jean-Michel Martial 1

Asajj Ventress : Laura Blanc 1

San Hill : Jean-Claude Donda 1

K'Kruhk : Jean-Claude Donda 1

Soldats clones : Pascal Massix 1

Agen Kolar : Pascal Massix 1

Scientifique en chef du Techno Syndicat : Pascal Massix 1

Ki-Adi-Mundi : Yves-Henri Salerne 1

Barrek : Thierry Murzeau 1

Qui-Gon Jinn : Denis Boileau 1

Oppo Rancisis : Denis Boileau 1