Cendrillon 2 - Une vie de princesse / Cendrillon II - La magie des rêves : Quelques informations

Cendrillon II - La magie des rêves sort directement en vidéo au Québec le 11 février 2002. Il est ensuite proposé en France sous le titre Cendrillon 2 - Une vie de Princesse le 13 mars 2002. Le long métrage dispose de deux doublages francophones.

Résumé


UN EXTRAIT À DÉCOUVRIR SUR

Les souris Jaq et Gus désirent offrir à Cendrillon un cadeau original : un livre retraçant les principaux faits et gestes de la Princesse. Trois histoires sur la nouvelle vie de Cendrillon depuis son mariage avec le Prince charmant: ses premiers jours au palais où elle essaie tellement de faire bonne figure qu'elle en oublie d'être elle-même; le souhait de Jack de devenir un être humain; et comment une des belles-soeurs de Cendrillon va apprendre à s'ouvrir aux autres et trouver l'amour...

Analyse de l'oeuvre 2.5
2.55

Lorsque l'on met sur la table la question de la pire suite Disney conçue pour le marché vidéo, la plupart des fans se dispute la légitimité de deux uniques films d'animation : Le bossu de Notre-Dame 2 - Le secret de Quasimodo d'un côté, Cendrillon 2 - Une vie de Princesse de l'autre. Coïncidence suprême, les deux longs métrages sont parus quasiment au même moment et symbolisent à tous les deux le début de la fin de l'ère de la suite. L'année 2002 est en effet une année charnière pour Disney où la masse des productions de piètres qualités va complètement occulter les films d'animation plus prestigieux de la marque. L'idée commerciale ingénieuse et rentable de Michael Eisner arrivait finalement à bout de souffle, pire encore, se retournait contre Disney tout entier. L'empire de Mickey était désormais concurrencé de toutes parts, d'autant plus que la firme avait totalement loupé le virage de l'animation 3D alors qu'elle avait toujours été à la pointe de la technologie animée auparavant. Cette année là, on avait touché le fond. Et, au lieu de s'améliorer, Disney continuait encore à creuser sa propre tombe. C'est même grâce à la très bonne performance de Peter Pan 2 - Retour au pays imaginaire que DisneyToon Studios va officiellement naître. Une toute nouvelle filiale exclusivement consacrée à la réalisation de suites aux grands classiques, totalement détachée de la branche télévision qui s'en occupait jusqu'à présent. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Pour en revenir à Cendrillon 2 - Une vie de Princesse qui nous intéresse ici, je me suis toujours demandé pourquoi ce long métrage était systématiquement mis dans le même panier que Le bossu de Notre-Dame 2 - Le secret de Quasimodo par les fans. Les deux oeuvres ne jouent absolument pas dans la même catégorie. Ils sont même de complets opposés. Là où le second est une oeuvre techniquement immonde mais avec un contenu scénaristique, même s'il reste discutable, le premier propose exactement le contraire : une oeuvre techniquement potable mais dépourvue du moindre scénario.

Si l'on s'en tient strictement à son aspect technique, en écartant complètement sa malheureuse filiation avec le chef d'oeuvre de 1950,  Cendrillon 2 - Une vie de Princesse reste globalement un film d'animation plutôt propre. La plupart des décors sont soignés et les personnages sont corrects. Les animaux s'en sortant toutefois mieux que les humains. Le long métrage ne souffre pas non plus de gros problèmes d'animation là où, bien au contraire, la seconde aventure de Quasimodo est un festival de tout ce qui se fait de pire en la matière. Les contours sont nets, les démarches sont fluides et l'animation reste constante du début à la fin. Là où cela commence à être une tout autre histoire, c'est lorsqu'on se met à comparer ce film à Cendrillon dont il est officiellement la suite directe. Si l'on déconnecte la suite du film d'origine, tout en l'inscrivant seulement dans sa période de sortie, Cendrillon 2 - Une vie de Princesse reste techniquement parlant acceptable, disons même un peu au dessus du lot des suites produites par Disney jusqu'à lui. C'est une tout autre paire de manche quand on le replace en continuité du premier film sorti 52 ans avant lui. Au delà de la comparaison purement artistique, il y a déjà un gros problème au niveau du rendu. Cendrillon était fabriqué artisanalement avec de la peinture sur celluloïdes. Sa suite emploie la technologie moderne d'animation numérique. Là où le bas blesse, c'est que le premier a un rendu plus chaleureux, là où le second s'avère froid et terne alors qu'il est bien plus moderne. L'ambiance aussi n'est pas du tout la même.  Cendrillon 2 - Une vie de Princesse s'avère très lumineux et acidulé contrairement au premier film. Un choix qui découle de l'intrigue même du film qui se veut très légère et très comique, là où le premier était plus proche du drame et du merveilleux.

C'est d'ailleurs là que se joue le principal reproche que l'on peut faire au film. En dehors du fait que l'intrigue est découpée en trois scénettes dignes d'épisodes de séries télévisées enfantines, le plus grand drame de Cendrillon 2 - Une vie de Princesse concerne l'éradication pure et simple de la personnalité de tous ses personnages. C'est bien simple, on ne reconnaît plus personne, à commencer par Cendrillon elle-même ! Disney Television Animation ne respecte à aucun moment la personnalité des personnages du film de 1950, absolument tous ont été métamorphosés. Pire, certains de leurs traits de caractères originaux ont été si exagérés qu'ils en sont devenus des caricatures d'eux-mêmes. Le Roi était un joyeux rigolo ? Désormais, c'est un vrai bouffon. Mme de Trémaine était une femme perfide, sournoise et manipulatrice ? Elle se laisse désormais marcher dessus par tout le monde. Anastasie et Javotte étaient des enfants pourries-gatées ? L'une est devenue inexistante tandis que l'autre est devenue la comique de la bande. La douce fée marraine ? Elle est juste devenue une magicienne excentrique et foldingue rappelant furieusement Tante Clara de Ma sorcière bien aimée. Mais le plus incohérent d'entre tous reste évidemment Cendrillon, souillon un jour, souillon toujours. Rien ne va sur le personnage, entre son design qui la rend méconnaissable et sa nouvelle personnalité, impossible de faire le lien avec celle qu'elle était en 1950. Plus gênant, Cendrillon, enfant isolée reléguée au rang d'esclave domestique auparavant, se voit désormais entourée d'une immense foule d'amis en tout genre dans tout le Royaume. Peu crédible par rapport à sa situation plus que précaire en 1950, où il y avait peu de chances qu'elle se soit faite le moindre ami. Rappelons-nous que ses seuls amis étaient des souris dans le premier film, preuve de sa très grande solitude, même si elle s'accommodait plutôt bien de sa situation.

Deux décennies après sa sortie très critiquée, Cendrillon 2 - Une vie de Princesse ne s'est ni amélioré ni dégradé. Le soucis étant de décider par quel biais il faut le regarder. Si on replace le film dans le contexte de ce qu'il est vraiment, à savoir une suite directe de Cendrillon, ce long métrage est une trahison pure du matériau originel. Absolument rien ne permet de relier les deux ouvres entre elles, si ce n'est les noms des protagonistes, tant absolument rien n'est respecté. Le moindre petit détail devient même un gros sujet de discorde tant les incohérences pullulent entre les deux films. À contrario, si on le déconnecte du premier film pour le placer en tant qu'oeuvre indépendante autonome,  Cendrillon 2 - Une vie de Princesse reste correct dans son ensemble. L'intrigue fait le job, le graphisme est propre, ce n'est pas totalement abrutissant et cela reste un spectacle amusant pour le jeune public à qui le film se destine avant toute chose. En fin de compte, pour trouver quelle est la bonne réponse entre les deux, il faut simplement se poser une seule question : est-on fan ou non du premier film ? Car c'est uniquement de là que va dépendre votre ressenti envers ce film.

Social eXpérience

Vidéo à la demande


Disney+ 12 novembre 2019
Plus de détails
Le voir sur Disney+
Disponibilité selon restriction territoriale

Récentes parutions


Coffret Prestige - 26 septembre 2012
Plus de détails


Collection de 2 films - 21 novembre 2012
Plus de détails
Acheter (Neuf ou Occasion)


DVD Simple - 13 novembre 2018
Plus de détails
Acheter (Neuf ou Occasion)


Collection de 2 films - 21 novembre 2012
Plus de détails

30 juin 2022 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage québécois d'origine (2002)

Anastasie : Lucie Sasseville 1

Béatrice : Christine Séguin 1

Cendrillon : Violette Chauveau 1 (Dialogues)

Cendrillon : Nancy Fortin 1 (Chant)

Daphnée : Viviane Pacal 1

Gus : Pierre Auger 1

Jaq : François Sasseville 1

Javotte : Camille Cyr-Desmarais 1

La Comtesse : Carole Chatel 1

La Fée-Maraine : Béatrice Picard 1

Lady Trémaine : Élise Bertrand 1

Le Boulanger : Olivier Visentin 1

Le Grand Duc : Jacques Lavallée 1

Le Prince : Patrice Dubois 1

Le Roi : Yves Massicotte 1

Mary : Christine Bellier 1

Prudence : Manon Arsenault 1

Doublage français d'origine (2002)

Cendrillon : Laura Blanc 2

Jaq : Emmanuel Jacomy 2 (Dialogues)

Jaq : Georges Costa 2 (Chant)

M.Hughues : Emmanuel Jacomy 2 (Dialogues)

Gus : Jacques Frantz 2 (Dialogues)

Gus : Michel Costa 2 (Chant)

Marie La Souris : Marie-Charlotte Leclaire 2

Marraine : Claude Chantal 2 (Dialogues)

Marraine : Evelyne Grandjean 2 (Chant)

Prince : Damien Boisseau 2

Prudence : Josiane Pinson 2

Le Roi : Roger Carel 2

Le Duc : Jean-Luc Kayser 2

Béatrice : Lily Baron 2

Comtesse le Grand : Marion Game 2

Daphnée : Amélie Morin 2

Anastasie : Barbara Tissier 2

Boulanger : Emmanuel Curtil 2

Fleuriste : Philippe Dumat 2

Jacotte : Dominique Vallée 2

Lady Trémaine : Anne Jolivet 2

le narrateur : François Berland 2

Soliste : Lisbet François-Bongarçon 2

Voix additionnelles : Jackie Berger 2 , Marie Chevalot 2 , Alexandre Gillet 2 , François Huin 2 , Fabrice Josso 2 , Jean-Jacques Nervest 2 , Hélène Otternaud 2