La petite sirène 2 - Retour à l'océan / La petite sirène II Retour à la mer : Quelques informations

C'est le 26 octobre 2000 que le film exclusivement conçue pour la marché vidéo sort en France.

Le film possède deux doublages français différents entre 2000 et 2006. Il possède également un doublage québécois. Le film y est d'ailleurs intitulé La petite sirène II - Retour à la mer. Il y est paru en septembre 2000. De fait, il doit être classé après Le dinosaure au Québec, qui est sorti en mai 2000.

Déguisé en simple chance à toutes les françaises de 16 à 20 ans de donner leur voix à Mélodie, Walt Disney France lança la campagne publicitaire la plus importante jamais imaginée pour une suite exclusivement destinée au marché de la vidéo. La presse écrite, radiophonique et télévisuelle assurant ainsi une promotion rapide et efficace plusieurs mois avant la sortie du film. L'heureuse élue fut Nathalie Fauran, qui avait alors 16 ans.

Lors du redoublage français (contesté) du premier film en 1998, l'ensemble des voix de la nouvelle version du film réinterprétèrent leurs rôles dans cette suite (la cohérence de voix étant donc totale). Hors, à l'occasion de la sortie du DVD Collector de La petite sirène, Henri Salvador a été contacté pour redoubler Sébastien sur ce film, remplaçant par la même occasion Christophe Peyroux, afin d'harmoniser un peu la brochette de voix différentes sur les deux films. Le film possède donc un doublage différent de sa première sortie. Cependant, en dehors du fait que Christophe Peyroux a été évincé très peu galamment, le retour de Henri Salvador n'apporte absolument rien de plus à Sébastien sur cette suite, d'une part parce que son rôle est extrêmement limité, ensuite parce que Christophe Peyroux s'en sortait déjà très bien avec le personnage sur ce film.

Alors que dans la quasi majorité des cas les DVD belge et français possèdent un contenu identique, ce n'est pas le cas ici. D'une part les pistes audio ne sont pas toutes les mêmes, et le DVD français possède un reportage exclusif inédit autour du doublage du film.

Résumé

Ariel et le prince Eric sont désormais les heureux parents d'une adorable petite fille qu'ils ont appelée Mélodie. Le jour de la présentation de l'enfant au peuple des sirènes, Morgana, la soeur cadette d'Ursula, surgit des flots et tente de kidnapper le bébé. Mais les pouvoirs du roi Triton et le courage exemplaire d'Eric l'empêchent de mener à bien son sinistre projet. Néanmoins, à la suite de cet incident, des remparts sont érigés tout autour du palais princier. Désormais, Mélodie ne pourra plus s'approcher de l'océan. Mais l'enfant grandit...

Analyse de l'oeuvre

Avec le martèlement publicitaire et l'engouement presque unanime de la presse spécialisée, La petite sirène 2 - Retour à l'océan fut pratiquement acclamé par les fans. Pourtant, autant le premier film était une pure merveille, autant cette séquelle aux fausses allures nostalgiques est catastrophique.

Le scénario est strictement identique au premier film, seule la fin change légèrement (et encore !). Les situations s'enchaînent exactement dans le même ordre. Le film s'ouvre sur une chanson, puis on découvre la fille est dans un lieu qui lui est normalement interdit, elle se dispute, elle s'évade, branle bas de combat du côté des parent, la rencontre interdite, la transformation, la duperie du vilain, le compte à rebours avant de perdre la métamorphose, la révélation du plan machiavélique, et le combat final. De ce point de vue, La petite sirène 2 - Retour à l'océan fait mal, très mal. Le scénario est complètement inexistant sur cette suite. Il n'a aucune saveur et nous ressert la même chose, en moins bien en plus.

Là où le film s'écroule également, c'est qu'il s'adresse exclusivement aux petites filles. Inutile d'espérer trouver un quelconque intérêt au film si vous n'avez que des garçons autour de vous, ils n'y trouveront rien à se raccrocher, étant donné l'absence prononcé de scènes de véritable action ou de héros masculins (ce que Eric, Sébastien ou Polochon arrivait à faire passer sur le premier film).

Le graphisme est une véritable calamité, certes très éloigné du très moche Le retour de Jafar, mais rien n'arrive à sauver les apparences. L'ensemble des personnages du premier film sont épouvantables, on ne les reconnaît même plus sur certaines scènes. Seul Sébastien s'en tire relativement à bon compte. Polochon (jeune et adulte) héritant de la palme du plus affreux poisson jamais dessiné (et c'est quoi cette famille qu'il a hérité ??). Les couleurs sont acidulées et criardes, on n'y croit pas une seule seconde.

Mélodie est le seul personnage ayant apparemment eu un soin particulier. Bénéficiant des traits de caractère de ses deux parents, c'était une première dans l'univers de la collection numérotée de découvrir un enfant humain de héros Disney. Relativement soigné, c'est le seul personnage du film visuellement intéressant.

En dehors de cela, rien ne ressort réellement du film. L'interprétation est minimaliste, n'en fait pas plus qu'elle ne le doit. Nathalie Fauran s'en sortant relativement bien sur le personnage de Mélodie (à part quelques passages où cela semble légèrement surjoué, simplement du, à mon avis, à une mise en boite un peu rapide pour quelqu'un débutant dans le doublage, avec plus de temps, ça aurait été parfait), par contre elle livre une excellente performance sur les chansons.

Ce film n'apporte en fin de compte rien de plus, et se permet même de ridiculiser les personnages attachants du premier film. Ariel et Eric, courageux et affrontant le danger ensemble sur le premier film, deviennent des personnes apeurées que la très peu effrayante Morgana oblige à s'éloigner, la queue entre les jambes, loin de l'océan.

La petite sirène 2 - Retour à l'océan n'est donc qu'une fade copie du premier film qui ne vaut que pour le personnage de Mélodie et les chansons de Nathalie Fauran. Même Henri Salvador n'arrive plus à sauver le film du naufrage sur la nouvelle version du film. A voir par curiosité, puis à fuir à toutes jambes.

2 octobre 2006 par Olikos