Je te choisis ! : Quelques informations

Je te choisis ! est diffusé en exclusivité mondiale en France lors de la Japan Expo du 6 juillet 2017, en version originale sous-titrée. Il sort officiellement le 15 juillet 2017 au Japon. En France, la version française est d'abord proposée dans certains cinémas les 5 et 6 novembre 2017 (Le 3e film ayant été le dernier a avoir eu cet honneur depuis 2001), puis diffusée pour la première fois à la télévision sur Canal-J le 6 décembre 2017, ensuite commercialisée sur les plate-formes de vidéos à la demande le 9 décembre 2017 et, enfin, diffusée en clair le 25 décembre 2017 sur Gulli.

Tout comme le film précédent, The Pokemon Compagny International a décidé de remplacer l'intégralité de la bande originale japonaise au profit de compositions originales. Ces dernières ne reprennent d'ailleurs pas non plus les réorchestrations américaines entendues lors de la saison 1.

Résumé


UN EXTRAIT À DÉCOUVRIR SUR

Sacha Ketchum, un garçon de 10 ans qui vit à Bourg Palette, s'apprête à recevoir son tout premier pokémon. Il rêve plus que tout de devenir un jour Maître Pokémon. Il arrive malheureusement en retard, il ne peut choisir ni Bulbizarre, ni Salamèche, ni Carapuce. Mais il reste un Pikachu, qu'il adopte immédiatement, alors que celui-ci ne semble pas du tout l'apprécier. Alors que leur relation est conflictuelle, Sacha et Pikachu croisent un majestueux pokémon : le légendaire Ho-oh. C'est le début d'une toute nouvelle aventure !

Analyse de l'oeuvre 4
45

Il y a tout juste un an, j'évoquais ce besoin qu'avait la franchise cinématographique Pokémon de s'ouvrir à d'autres horizons. Déjà, Volcanion et la merveille mécanique sonnait comme un grand au revoir, rappelant aux bons souvenirs des spectateurs que vingt longues années s'étaient déjà écoulées. Pour leur vingtième long métrage d'animation, les artistes ont finalement bel et bien décidé d'offrir une toute nouvelle ère à la license, en remontant tout bonnement aux origines. En faisant cela, ce nouveau long métrage s'écarte de sa lignée historique, mais également de sa complémentarité avec la série télévisée, pour offrir aux spectateurs une intrigue totalement inédite, mais rappelant furieusement un cheminement initial bien connu de tous. Dans Je te choisis !, Pikachu the Movie propose une complète réinterprétation du départ de Sacha de Bourg-Palette et de sa rencontre avec son fidèle Pikachu. Tel une sorte d'univers miroir, plus ou moins déjà évoqué à plusieurs reprises sur Nintendo 3DS dans les diptyques X / Y, Rubis Omega / Saphir Alpha, mais également dans Soleil / Lune, ce nouveau long métrage réamorce toutes les bases, quand bien même elles soient en contradiction avec 22 ans du canon de la franchise, en proposant une nouvelle histoire vaguement familière mais dans un univers parallèle où tout est finalement différent. C'est sans doute là la plus grande surprise offerte par Je te choisis ! qui parvient à être souvent imprévisible.

Je te choisis ! prend totalement à contrepied les spectateurs qui s'attendaient à revoir sur grand écran le début du voyage de Sacha à Kanto, dans une version légèrement remaniée voire enrichie de nouvelles scènes s'intégrant dans le canon. C'est exactement ce que fait, avec un certain panache, le téléfilm Détective Conan, Episode Un - Le détective rajeuni qui commémore aussi les 20 ans de son univers. Au contraire, Je te choisis ! développe une nouvelle approche, complètement inédite, tout au long du long métrage. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela surprend indéniablement. Certes, on retrouve ça et là certains évènements bien connus, tels qu'ils sont restés dans notre esprit si vous avez découvert la série d'animation en 1999. Mais c'est tout, Je te choisis ! ne force pas le spectateur à la rêverie nostalgique, ce qui est une très bonne chose. Le scénario se réapproprie simplement les bases afin d'offrir quelque chose d'innovant, quelque chose de nouveau, quelque chose de neuf. Au delà des 15 premières minutes, le film propose sont propre univers, pour ne plus en dévier jusqu'au générique de fin. Automatiquement, ce parti-pris artistique rehausse nécessairement l'intérêt que l'on doit porter à ce vingtième film qui est le tout premier, hormis Mewtwo contre attaque bien sûr, à complètement s'émanciper du carcan dans lequel la franchise s'était enfermée depuis 18 ans au cinéma.

La rencontre avec d'innombrables pokémons des sept générations surprend également, mais elle paraît ici bien plus naturelle qu'auparavant. Quand on revient en arrière dans le temps, chaque film était contraint de faire figurer des pokémons uniquement connus par le public et les jeux-vidéo sortis en même temps qu'eux. Au fil des années, la richesse et le nombre des monstres de poche n'a cessé de s'agrandir. Il devenait donc de moins en moins évident que chaque pokémon de telle ou telle espèce soit cantonné à une unique région. Les différents aventuriers, ne cessant de voyager à travers Kanto, Johto, Hoenn, Sinnoh, Unys, Kalos ou Alola, trainent inévitablement avec eux des pokémons de régions dans lesquels ces derniers ne sont pas forcément originaires. Je te choisis ! offre un pot pourri des plus emblématiques d'entre eux sans que jamais cela ne dénature le récit. Il reste cependant évident que le long métrage fait surtout la part belle aux pokémons de Kanto et Johto, offrant même pour la toute première fois un rôle à l'emblématique Ho-oh (il n'était présent que dans la série, tandis que c'était un Mew qui prenait brièvement sa forme dans le huitième film).

L'intrigue de Je te choisis ! met en scène Sacha qui rêve de devenir un maître Pokémon. A la différence de la série, où c'est la quête des badges qui est sa principale motivation, il passe ici par plusieurs paliers différents. D'abord, il veut surtout gagner en puissance. Par la suite, il désire ardemment capturer tous les pokémons. Finalement, c'est surtout le challenge qui va devenir sa principale motivation, avec pour cible majeure l'affrontement contre le légendaire Ho-oh. Malgré tout, il faut admettre que ce vingtième film ne varie pas tant que ça quand il décide de réutiliser les poncifs de la franchise, puisqu'il est à nouveau question de jeune élu affrontant une force capable d'anéantir le monde. Malgré tous les artifices déployés pour redynamiser la franchise cinéma, Je te choisis ! ne parvient pas donc totalement à s'affranchir de sa très grande famille. A ses côtés, Sacha se voit flanqué trois nouveaux protagonistes. D'un côté, les éternels acolytes, Justine de Bonaugure et Honoré de Voilaroc, de l'autre, l'inévitable rival Corix. Quel que soit les personnages, Justine, Honoré ou Corix, les trois n'ont finalement pas grand chose de nouveau à proposer. Tout au plus sont-ils des synthèses, des amalgames mêmes, de tous les anciens acolytes et rivaux que Sacha a pu croiser en 21 ans. Malgré tout, Je te choisis ! ne leur laisse que très peu de place empêchant de mieux les développer. On apprécierai presque de les retrouver par la suite pour en apprendre plus sur eux.

Pour son univers visuel, les animateurs de Je te choisis ! n'assument décidément pas le choix radical de graphisme opéré pour la saison 20 Soleil & Lune depuis novembre 2016. Cela avait beaucoup fait jaser l'an dernier, tant le contraste tout en rondeur de la nouvelle série avait été perçu comme un trahison, tant le changement était radical par rapport à toutes les saisons précédentes. Au bout d'un an, la nouvelle série et son nouveau graphisme ont finalement eu raison de la plupart des mauvaises langues qui lui prédisait une fin abrupte. Pour autant, le même traitement de faveur n'est pas réservé à Je te choisis ! qui, en plus de se détourner complètement de la mythologie de la série, réemploi quasiment le même style graphique que les films précédents. Mais c'est une fausse impression que le long métrage donne. A de nombreuses reprises, le film innove, cherche ou expérimente sur le plan graphique. A un moment donné, Sacha est prit dans un rêve étrange où toute vie pokémon n'a jamais existé sur terre. L'aspect du film devient rapidement froid et austère, s'amusant même à bousculer les clichés de la franchise. Par exemple, pourquoi un enfant de 10 ans normal n'est-il pas à l'école au lieu de se balader seul dans la nature ?

Tout au long de sa projection, Je te choisis ! rend hommage au passé de la franchise, fait quelques clins d'oeils à ses plus anciens fans, se cherche un nouveau style, expérimente même une nouvelle façon de percevoir son univers, le tout sans jamais chercher à se rendre nostalgique. Au contraire, Je te choisis ! réaménage complètement les origines de la saga cinématographique, lui offre de nouvelles bases et s'émancipe du canon dans lequel il était devenu impossible d'innover. Malgré tout, tout le soin accordé à ce vingtième film pour en faire un film marquant ne suffit pas à complètement écarter les poncifs éculés de la franchise. Mais comme nous sommes ici en terrain inconnu, Je te choisis ! parvient à surprendre ses spectateurs, ce que plus aucun film n'avait su le faire depuis Mewtwo contre attaque. Il s'agit donc finalement d'une agréable surprise, qui laisse espérer que la suite saura faire aussi bien, voire encore mieux !

Social eXpérience

15 décembre 2017 par Olikos

Voxographie sélective

Sacha Ketchum : Aurélien Ringelheim 1

Pikachu : Ikue Ohtani 1

Justine : Marie Du Bled 1

Honoré : Antoni Lo Presti 1

Corix : Brieuc Lemaire 1

Bonji : Patrick Waleffe 1

Delia Ketchum : Fabienne Loriaux 1

Jessie : Catherine Conet 1

James : David Manet 1

Miaouss : Philippe Tasquin 1

Infirmière Joëlle : Delphine Chauvier 1

Professeur Chen : Jean-Marc Delhausse 1

Erika : Helena Coppejans 1

Commentateur : Pierre Bodson 1

Narrateur : Michel Hinderyckx 1

Voix additionnelles : Julie Basecqz 1 , Frédéric Clou 1 , Gregory Praet 1 , Elisabeth Guinand 1