Alpha et Omega - Voyage au royaume des ours : Quelques informations

Alpha et Omega - Voyage au royaume des ours sort directement en vidéo et sur les plateformes de vidéo à la demande le 9 mai 2017 au Québec. En France, tout comme les deux opus précédents, il n'a à ce jour été proposé sur aucun support. Il se contente d'être rediffusé régulièrement à la télévision depuis le 8 octobre 2017 où il fut proposé pour la première fois sur la chaine à péage Boomerang. Il n'existe pas de version française de cet opus, qui est diffusé en version québécoise quel que soit le territoire.

Résumé


UN EXTRAIT À DÉCOUVRIR SUR

Les créatures de la forêt de l'Est ont hâte d'accueillir des visiteuses royales : la reine Ourse et la princesse Canou. Mais quand des loups errants menacent la famille impériale, les louveteaux Stinky, Runt et Claudette passent à l'action. Comptant sur leur courage, leur astuce et un bon coup de patte de leurs amis animaux, les louveteaux viennent à la rescousse de la reine et de la princesse tout en sauvant leur habitat...

Analyse de l'oeuvre 1
15

On dit que toutes les bonnes choses ont une fin, pour les mauvaises choses par contre on ne nous dit jamais rien. Alpha et Omega - Voyage au royaume des ours semble pourtant avoir été conçu comme un dernier épilogue d'une saga qui s'est avérée être la plus éprouvante de toutes celles que j'ai eu le déplaisir de découvrir. Peut-être que LionGates reviendra sur sa décision prochainement, mais dans l'immédiat réjouissons-nous en nous disant que ce huitième opus est à l'heure où sont écrites ces lignes le tout dernier. D'autant plus que, comme pour le septième, c'est Splash Entertainment qui est à la barre et non Crest Animation (qui reste toujours crédité au générique cependant). Pour autant, si son prédécesseur semblait légèrement redresser la barre, Alpha et Omega - Voyage au royaume des ours sent le réchauffé à plein nez. Car il se contente finalement de proposer la même histoire que le tout premier film, mais entre des ours et des loups, au lieu de deux clans de loups rivaux.

De tous les opus parus jusqu'à ce jour, Alpha et Omega - Voyage au royaume des ours semble indéniablement le moins désagréable à regarder de la saga. Les personnages bénéficient d'un meilleur rendu visuel, ainsi que d'une fourrure plutôt convaincante. En même temps, il aurait quand même été absurde que la technique n'évolue pas en une décennie depuis le premier opus (quoi que, avec Crest Animation, la question de la régression technique s'est toujours posée). Sauf que, comme d'habitude avec cette infernale saga, leur animation laisse toujours à désirer. Leur démarche est effectivement moins robotique que par le passé, mais leurs déplacements ne sont guères plus réalistes. Mention spéciale à Humphrey qui finit par se dresser sur ses pattes arrières pour se lancer dans une danse du ventre invraissemblable dans l'une des ultimes scènes du film !

Alpha et Omega - Voyage au royaume des ours achève sur une note relativement positive (avec un happy ending général de circonstance) une période de cinq années malheureuses de suites souvent plus atroces les unes que les autres. Incontestablement, avoir retiré la franchise des mains grabataires de Crest Animation fut la plus géniale idée de LionsGate en sept années. Mais il ne faut pas non plus croire aux miracles, Splash Entertainment ne fait franchement pas beaucoup mieux, se contente de faire du neuf avec du vieux, en m'apportant absolument rien au niveau narratif. D'ailleurs, Alpha et Omega - Voyage au royaume des ours n'a pratiquement aucune histoire à raconter, les personnages passant presque tout leur temps à courir dans de très longues scènes qui semblent avoir été mises là pour meubler. Un épisode de vingt minutes aurait largement pu en faire tout autant. Au revoir saga Alpha et Omega, souhaitons même qu'il s'agisse d'un adieu définitif.

Social eXpérience

06 novembre 2018 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage québécois d'origine (2017)

Runt : Adam Moussamih 1

Winston : Patrick Chouinard 1

Claudette : Alexandra Sicard 1

Roi Ours : Denis Roy 1

Humphrey : Hugolin Chevrette 1

Marcel : Denis Mercier 1

Kate : Aurélie Morgane 1

Paddy : François Sasseville 1

Reine Ourse : Élise Bertrand 1

Stinky : Frédéric Larose 1

Brent : Nicolas Bacon 1

Sources : 1 Doublage.qc.ca