Alpha et Omega 3 - Les grands jeux des loups : Quelques informations

Alpha et Omega 3 - Les grands jeux des loups est la seconde des trois suites annoncées simultanément en 2013 par Crest Animation Production. Il sort directement en vidéo le 4 mars 2014 au Québec puis le 4 août 2015 en France, soit le même jour que son prédécesseur. Sauf erreur, il ne dispose que d'une version québécoise quel que soit le territoire.

Résumé


UN EXTRAIT À DÉCOUVRIR SUR

Les grands jeux des Loups vont bientôt débuter et tous les loups se réunissent pour cette fameuse compétition. Mais un accident empêche une grande partie de l'équipe Alpha d'y participer. Pour que la fête puisse avoir lieu, les amis de la forêt viennent prêter main forte aux louveteaux. Humphrey, le capitaine de cette nouvelle équipe plutôt disparate, arrivera-t-il à les mener vers la victoire ?

Analyse de l'oeuvre 0.5
0.55

Moins de six mois après le second volet, nous revoici déjà devant une nouvelle séquelle mettant en scène une meute de louveteaux dont aucun d'entre eux n'a le moindre charisme. Cette fois, Alpha et Omega 3 - Les grands jeux des loups surfe dans l'actualité du moment, à savoir les jeux olympiques d'hiver de Soshi, afin de bâtir un semblant d'intrigue mettant en scène... des jeux loups. Oui, bon, j'imagine que vous aviez déjà compris dès que vous avez lu le titre de ce nouveau volet. Bref, cette nouvelle aventure va se borner à étaler à l'écran tous les clichés du genre, en commençant par une équipe éclectique qui n'a pas la moindre compétence pour aucune compétition, mais qui va bien évidemment mettre la pâté aux arrogants concurrents qui sont trop sûr d'eux. Et qu'est-ce qu'on peut s'ennuyer, franchement !

Ce qui choque le plus dans Alpha et Omega 3 - Les grands jeux des loups, c'est incontestablement sa réalisation et son animation. Tout est absolument horrible à regarder, particulièrement les innombrables et éprouvantes scènes de courses où les protagonistes ont la même agilité qu'un tas de brique. La qualité générale de l'ensemble fait guère mieux qu'une cinématique précalculée de jeux-vidéos de l'ère Playstation première du nom. En terme de décors, Alpha et Omega 3 - Les grands jeux des loups arrive même à faire pire que son prédécesseur ! Imaginez le tableau : à l'arrière plan, une fausse image en volume créée en pure 2D ; à l'avant des personnages avec une démarche, une morphologie et un design catastrophiques ; en bas, un simple aplat texturé en 3D dont le sol se perd à l'infini sans cohérence avec le décors de fond (comme une arène du jeu Tekken 3) ; rajoutez à cela d'incessants mouvements rapides de caméra qui donnent des haut-le-coeur. Vous voyez l'idée ? J'en suis désolé pour vous.

A tous les niveaux, pour une durée égale de 45 minutes, Alpha et Omega 3 - Les grands jeux des loups fait vraiment pire que le volet précédent. Mais si ce dernier faisait pitié, celui-là ne peut que nous consterner. Difficile d'imaginer qu'une telle hérésie puisse avoir eu droit à autant de rejetons du même acabit après lui.

Social eXpérience

19 octobre 2018 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage québécois d'origine (2014)

Nars : Frédéric Paquet 1

Brent : Nicolas Bacon 1

Humphrey : Hugolin Chevrette 1

Paddy : François Sasseville 1

Marcel : Denis Mercier 1

Kate : Aurélie Morgane 1

Runt : Louis-Julien Durso 1

Stinky : Tomas Ross 1

Sources : 1 Doublage.qc.ca