Moins d’analyses, plus de référencement

9 mai 2020 à 14 h 00 par Olikos

Si vous fréquentez le site depuis plusieurs années, vous n’êtes pas sans savoir que le référencement scrupuleux de toutes les éditions vidéos commerciales françaises et québécoises Disney a toujours été au coeur du site, ceci depuis sa création en 2002 sous le titre de vidéothèque. A l’origine, il y avait une pure démarche de collectionneur dans ce référencement car il n’existait aucun site équivalent qui proposait la même chose. Avec le temps, je me suis cependant rendu compte que de nombreux sites spécialisés, notamment le spécialiste du genre dvdfr.com, omettaient de nombreuses déclinaisons des parutions. Tout du moins, ne conservaient pas trace d’une édition antérieure lorsque celle-ci était remplacée par une nouvelle. Ainsi, la création d’un catalogue plus élaboré en juin 2011 s’est avéré nécessaire pour pallier à ce constat et ainsi faire preuve d’une sorte de démarche d’archiviste.

Jusqu’aux alentours de 2014, j’ai pu me consacrer pleinement à cette activité, en essayant de n’omettre aucune déclinaison Disney d’éditions commerciales françaises. Malheureusement, le temps nécessaire à cette activité s’étant largement étiolé, j’ai du recentrer l’activité du site sur une seule principale priorité, une analyse d’un long métrage par semaine. Depuis 5 ans, le catalogue a été très largement négligé, à l’exception des sorties québécoises (merci Simon pour son boulot constant sur ce point depuis tout ce temps). L’arrivé de Disney+ et le confinement ont été l’occasion de résorber enfin cet énorme retard sur les parutions vidéos françaises. On pourrait croire que la tâche est plutôt aisée, au contraire elle est très chronophage car, comme c’était le cas à l’époque de la création de la vidéothèque, il n’existe absolument aucune chronologie complète des sorties vidéos Disney françaises. Comme dit plus haut, lorsque Disney réédite ses vidéos, tous les sites remplacent simplement l’ancien visuel par le nouveau. Les anciennes déclinaisons sont donc perdues, sans compter bien sûr les éditions limitées dont toutes traces visuelles semblent, actuellement, perdues à jamais (La collection de fourreau « Les héros » de 2016 par exemple).

Pourquoi une telle disparition massive des anciens visuels ? La raison est simple. Peut-être l’ignoriez-vous jusque là, mais lorsqu’un éditeur comme Disney veut mettre en vente une nouvelle édition vidéo sur le territoire français, il doit obligatoirement faire un dépôt légal à la BNF. On pourrait alors croire que la catalogue national de la BNF est la meilleure source possible pour alimenter facilement le référencement du site. Sauf que non, le dépôt légal ne porte que sur le contenu et non sur le contenant. Quand Disney change le contenu d’une édition DVD, par exemple en changeant les bonus de Le roi lion 2 – L’honneur de la tribu, chaque nouvelle édition commerciale fait l’objet d’un dépôt (c’est bel et bien le cas des 3 premières de l’image ci-dessous). Par contre, lorsque Disney change juste de manière cosmétique uniquement la jaquette sans toucher au moindre octet du DVD, celle-ci ne fait aucun objet d’un nouveau dépôt (c’est le cas des 2 dernières jaquettes de l’image ci-dessous). Il n’y a donc officiellement aucune trace de leur existence dès qu’une nouvelle version vient les remplacer (ce qui ne saurait tarder vu que, depuis 2017, Disney réédite ses films sans le logo « Disney Privilèges »).

De cause à effet, la publication de nouvelles analyses s’est forcément ralentie depuis deux mois. Même si la France s’apprête à un déconfinement progressif, la situation ne devrait pas changer sur le site dans un avenir proche. La raison est toute simple, la tâche entreprise s’avère immense d’où la nécessité d’avoir fait ce compromis. Il faut en effet passer au peigne fin de nombreux sites spécialisés et sites marchants (en neuf et occasion) à la recherche de visuels d’excellente qualité qui auraient échappées à la « purge » de tous les sites web. Pour autant, si la publication des analyses s’est espacée, beaucoup de choses ont déjà été faites en 2 mois. D’abord, tous les longs métrages ainsi que quelques uns de leurs dérivés direct (séries TV ou remake) disponibles sur Disney+ en France et au Québec sont désormais référencés sur le catalogue, avec la description du doublage et des bonus inclus (222 références à l’heure actuelle). Par la même occasion, j’ai fait de même avec les productions animées disponibles sur Netflix (169 références). Je suis également arrivé quasiment au bout de toutes les éditions Blu-ray simple françaises de la collection numérotée, en améliorant le contenu des fiches déjà existantes et en ajoutant toutes celles qui manquaient (324 mises à jour et créations de nouvelles fiches).A l’heure actuelle, je travaille au référencement de toutes les rééditions DVD parues depuis 2014, ce qui représente environ 300 références également. Les steelbooks suivront ultérieurement. Bref, il y a de quoi faire, même au-delà du 11 mai.

Pour terminer, je précise que j’en ai également profité pour améliorer l’affichage des dernières éditions vidéos parues dans le commerce directement visibles dans les fiches des films. Désormais, par ordre, vous aurez systématiquement en haut à droite en premier l’accès à une plateforme de vidéo à la demande puis, en dessous, les deux dernières éditions Blu-ray française et québécoise, et les deux dernières éditions DVD françaises et québécoises, avec un petit logo représentatif pour plus de clarté. Bref, une fois que tout cela sera terminé, les analyses reprendront leur rythme hebdomadaire !

9 mai 2020 à 14 h 00 par Olikos

Posté dans Vie du site

Commentaires fermés.

Social eXpérience

Articles récents

Rechercher:

Catégories

Archives: