Les 3 Rois Mages : Quelques informations

Les 3 Rois Mages, également connu sous le titre Les Rois Mages pour sa diffusion télévisée, est sorti en salle le 8 décembre 2004 en France. Le film a pas été distribué en Amérique du Nord par Disney en version anglaise exclusivement.

Le long métrage a été réalisé par Antonio Navarro qui a autrefois travaillé pour The Walt Disney Compagny, ainsi que pour Amblimation. Aujourd'hui, il est enseignant à l'Ecole du Cinéma et de l'Audiovisuel de Madrid.

Résumé

Il y a 2000 ans, en Judée, trois Rois Mages doivent unir leurs pouvoirs pour se lancer dans la première chasse au trésor de l'Histoire. Mais durant leur épopée, ils doivent affronter le roi Hérode et son bras droit Bélial, qui cherchent également à mettre la main sur ces reliques. Ils peuvent heureusement compter sur la jeune Sarah, bien décidée à renverser l'odieux monarque, ainsi que l'intrépide Tobias dont le passé est voilé de mystère...

Analyse de l'oeuvre

Tandis que Dreamworks Animation a décidé de piocher dans l'Ancien Testament pour réaliser son tout premier long métrage d'animation en 2D, le jeune et éphémère studio hispanique Animagicstudio a préféré piocher dans le Nouveau Testament l'histoire des mages partis à la recherche du roi des Juifs auquel ils souhaitent remettre un présent pour sa venue au monde. Mais à la différence du studio américain qui fera en sorte d'être le plus fidèle possible au récit de l'Exode, le studio espagnol adaptera très librement les évènements racontés dans l'Evangile selon Matthieu. En dehors du nom des personnages et de quelques lieux emblématiques, Les 3 Rois Mages propose ainsi un genre d'histoire pleine de magie complètement réinventée que n'aurait pas du tout renié le studio Disney. En soit, c'est tout à fait logique puisque Animagicstudio est né à la suite de la fermeture de Walt Disney Feature Animation France, un peu comme son homologue espagnol Filmax Animation. On retrouve derrière cette équipe d'anciens vétérans des deux géants américain Disney et Dreamworks Animation, mais également des anciens studios irlandais (Don Bluth) et anglais (Amblimation). Du coup Les 3 Rois Mages, unique film d'animation d'un studio mort-né, rappelle presque constamment ses origines dans un étonnant jeu de mimétisme !

L'aspect religieux de Les 3 Rois Mages a quasiment été intégralement gommé, puisque les trois mages sont ici totalement transformés comme l'aurait si bien fait Disney. Melchior est un piètre magicien, alchimiste à ses heures perdus, qui cherche le secret de la pierre Philosophale. De par son caractère et son design, il est un étonnant mélange entre le Sultan et Maurice. Gaspard est un brillant magicien, professeur à temps complet, qui passe son temps à toujours avoir raison. Il semble être un compromis entre Nicodemus et le Roi Dymas. Balthazar quand à lui est un guerrier capable de léviter qui tente de libérer tous les esclaves qu'il rencontre. Il ressemble à la fois à Mace Windu et au Docteur Gentil. En chemin, ils croisent la route du jeune Tobias (qui nous évoque le Prince Cornelius mais aussi Jim Hawkins), l'intrépide Sarah (aussi rebelle que Banjo et audacieuse que Jasmine) avec son inévitable acolyte animalier (Mais c'est Jack ! Ah non, juste un rat...) et, plus particulièrement, le vilain sorcier Bélial, mélange étonnant entre Jafar et Ben Yussuf (tous trois doublés par Féodor Atkine, ce qui n'aide pas à les différencier). En dehors de ses personnages, Les 3 Rois Mages pioche aussi ses idées de-ci de-là. On s'étonnera peu de voir des objets magiques s'animer, comme dans le château de la Bête, des balais volants empruntés à Fantasia ou encore une poupée d'enfant tout droit échappée de Mulan.

Si Les 3 Rois Mages frôle très souvent le pastiche, il faut lui reconnaître qu'il reste au final un long métrage particulièrement agréable à suivre. En mettant totalement de côté la véritable histoire des rois mages, le film parvient très vite à se forger son propre style narratif. Une chose est certaine, il va obligatoirement plaire aux plus jeunes spectateurs qui s'amuseront des quelques bonnes trouvailles visuelles et humoristiques que propose le film. Les adultes seront un peu moins à la fête devant le seul niveau de lecture de l'histoire, mais ils admettront que la qualité de l'animation est globalement au rendez-vous. Quasiment tous les personnages bénéficient d'un travail très soigné, seule Sarah semble un peu hétéroclite car son design a du mal à s'assortir avec les autres héros du récit. Les 3 Rois Mages pêche par contre complètement du côté de ses décors. Ils sont peu variés, peu détaillés et souvent très ternes. Mais c'est un mal pour un bien, car Animagicstudio a visiblement voulu mettre en avant les personnages, ce qui fonctionne parfaitement. Les plus tatillons regretteront peut-être les transitions malhabiles entre certaines animations 2D et 3D mais, dans l'ensemble, le long métrage reste globalement convainquant.

Loin d'atteindre la même portée émotionnelle que l'emblématique La légende du Cid, l'autre grand film d'animation espagnol contenant une bande originale mémorable, Les 3 Rois Mages fait certes un peu grise mine en comparaison. Mais il n'en démérite pas pour autant, hormis pour sa bande originale très peu présente. Avoir totalement métamorphosé un récit biblique pour en sortir quelque chose de complètement inattendu était un pari des plus audacieux que Animagicstudio a relevé avec brio. L'histoire n'a peut-être absolument plus rien à voir avec le récit biblique - tant pis pour les historiens frustrés -, il n'empêche que le studio réussit à égarer ses spectateurs en partant un peu dans tous les sens sans que l'on sache où viendra le prochain rebondissement. Bref on s'esclaffe et on s'amuse devant un Les 3 Rois Mages franchement inclassable !

6 janvier 2017 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage français d'origine (2004)

Gaspard : André Wims 1

Melchior : Olivier Perrier 1

Balthazar : Eriq Ebouaney 1

Sarah : Coraly Zahonero 1

Tobias : Franck Lorrain 1

Hérode : François Nadin 1

Bélial : Féodor Atkine 1

Baruch : Michel Robin 1

Jimmy : Kevin Sommier 1

Alfredo : Rodolpho de Souza 1

Midas : Gwenvin Sommier 1

Le chef des bandits : Hervé Furic 1

L'Ange de feu : Stéphane Facco 1

Porte de l'étoile : Diane Valsonne 1