The Snow Queen 2 - La Reine des neiges, le miroir sacré : Quelques informations

The Snow Queen 2 - La Reine des neiges, le miroir sacré est un film d'animation russe commercialisé directement en vidéo le 5 novembre 2015 en France, en version Blu-ray 3D et DVD. Il a été diffusé pour la première fois sur Gulli dès le lendemain de sa commercialisation le 6 novembre 2016 à 18h30.

Le saviez-vous ? Pour éviter toute confusion possible avec le film d'animation Disney, ce long métrage russe arbore son titre en deux langues, ce qui a donc été respecté dans cette fiche.

Résumé

Après leur victoire sur la Reine des neiges, les trolls ont pris goût à la liberté. Le troll Orm, qui a joué un rôle crucial dans cette victoire, est depuis devenu un héros. Mais cela ne lui suffit pas ! Il embellit toujours plus les récits de ses exploits, quitte à s'éloigner sérieusement de la vérité. Il va même jusqu'à prétendre qu'il a lui-même vaincu la Reine des neiges, qu'il est donc destiné à épouser la princesse et à hériter de ses richesses et de son pouvoir...

Analyse de l'oeuvre

En 2012, Wizart Animation avait créé une vrai surprise en faisant renaître de ses cendres le pays qui fut un temps le plus gros producteur de films d'animation durant une longue période : la Russie. A cette époque, on aurait pu craindre l'opportunisme qui voulait surfer sur la grosse vague provoquée par Disney avec son désormais célèbre La Reine des neiges. Au final, il n'en fut rien, car Wizart Animation avait choisi d'adapter beaucoup plus fidèlement le conte de Hans Christian Andersen contrairement à ce qu'avait choisi de faire Disney. Le résultat final dépassa toute les pires craintes qu'on aurait pu avoir, car il proposait un franchement épique premier long métrage Russe entièrement réalisé en 3D. Un succès surprise qui fut plus ou moins prédit durant le festival d'Annecy de la période, puis confirmé dans le reste du monde. Cela a même permit à Gulli de s'offrir sa plus grosse audience historique le 9 décembre 2013. Wizart Animation n'a donc pas hésité à produite un second long métrage qui lui fait directement suite : The Snow Queen 2 - La Reine des neiges, le miroir sacré. Le second volet s'émancipe complètement du conte de Andersen, tout en recentrant son scénario autour du troll Orm. Pour autant, l'histoire va poser une simple question : et si tout n'avait finalement pas été résolu dans le premier film ? Contre toute attente, cette suite va s'avérer tout aussi agréable à regarder que son illustre aîné !

Orm était autrefois un sbire de la Reine des neiges, il devait enlever un enfant dont le destin était de détruire son pouvoir. En chemin, il rencontra Gerda qui lui fit découvrir les bons cotés qu'apportait une belle amitié. Il décida donc de se retourner contre la Reine perfide en aidant Gerda à accomplir l'antique prédiction. Désormais, Orm est retourné auprès de son peuple de trolls où la vie normale est loin d'être aussi idyllique qu'il l'espérait, car rester toujours honnête ne lui attire que des ennuis. Voulant faire pour une fois plaisir à sa grand-mère, il va recommencer à mentir. De plus en plus piégé dans son propre mensonge, il tente de demander de l'aide à Gerda qui va au contraire renier son ancien ami. Il se retrouve seul face à un fléau qu'il croyait disparu, le vent du Nord qui annonce le retour de la cruelle Reine des neiges ! Vous l'aurez compris The Snow Queen 2 - La Reine des neiges, le miroir sacré dissimule une morale à destination des enfants de manière plus flagrante que dans le film précédent. Mais contrairement à la pathétique saga du petit dinosaure, Wizart Animation parvient à noyer le poisson par une mise en scène énergique, virevoltante même, tout en insufflant un humour bien dosé (la Grand-Mère est particulièrement cocasse avec ses troubles de mémoire).

Il faut d'ailleurs accorder à The Snow Queen 2 - La Reine des neiges, le miroir sacré d'aller encore plus loin dans la démesure que son aîné. Si la transition entre les deux films s'avère au départ un peu gênante, particulièrement parce que Gerda est relégué à un rôle très secondaire, Orm parvient petit à petit à s'imposer comme un personnage de premier plan très crédible. C'est bien simple, c'est une aventure sans aucun temps mort qui commence sur un tonalité burlesque, avant d'adopter un caractère un peu plus dramatique par la suite. La seconde partie du récit multiplie ainsi un nombre conséquent de scènes de bravoure, qui frôlent souvent le surréalisme, mais s'accordent à merveille à la structure épique du récit ainsi qu'à son format cinémascope. Wizart Animation a même fait un très gros travail en rehaussant la qualité générale de l'animation, à l'exception des humains malheureusement. Leurs rôles dans le récit restant très limités, la fantaisie et les personnages non-humains sont suffisamment nombreux pour faire oublier ce défaut aux spectateurs. Concernant la bande originale, The Snow Queen 2 - La Reine des neiges, le miroir sacré s'en sort à peu près bien puisque la musique accompagne dignement ce qui se passe à l'écran. Mais elle ne cherche pas vraiment à transcender l'expérience. La partition fait cependant mouche quand il s'agit de parodier certains thèmes cultes, en se les réappropriant sans jamais les parodier.

The Snow Queen 2 - La Reine des neiges, le miroir sacré est au final un long métrage tout aussi digeste que l'était le premier film. Bien qu'il n'ai plus de réel rapport avec l'intrigue du conte d'Andersen, Wizart Animation a l'excellente idée de proposer un scénario qui s'interroge sur les conséquences de la destruction du pouvoir de la Reine des neiges sur Orm et son entourage. Ce second long métrage est donc un excellent prolongement du premier film, puisqu'il s'efforce d'étoffer sa propre mythologie, délaissant de fait le succès du film Disney dont la suite en cours de développement a peu de chance de suivre le même chemin. Espérons d'ailleurs que le troisième volet, dont la sortie est prévue le 29 décembre 2016 en Russie, ne détruira pas ces deux très bons films d'animation. En bref, si vous avez aimé The Snow Queen - La Reine des neiges vous apprécierez tout autant ce second volet !

9 décembre 2016 par Olikos

Voxographie sélective

Doublage français d'origine (2015)

Gerda : Isabelle Volpe 1

Orm : Patrick Noérie 1

La Reine des neiges : Claudine Gremy 1

Kai : Jean Adrien Espiasse 1

La fille pirate : Gabrielle Jeru 1

Sources : 1Carton TV Gulli