Kingdom Hearts X [chi] / Unchained / Back Cover - Quelques informations

Kingdom Hearts X [chi] est un jeu de rôle multijoueur, paru sur PC uniquement au Japon en 2013. Kingdom Hearts X Unchained est son remake, paru mondialement sur iOS et Android, notamment en France depuis le 16 juin 2016. Enfin, Kingdom Hearts X Back Cover est une longue cinématique incluse dans la compilation Kingdom Hearts II.8 Final Chapter Prologue parue le 24 janvier 2017. Pour les trois titres, il s'agit de la même histoire simplement racontée selon différents points de vue.

A noter : La lettre X ne désigne ni le chiffre romain 10, ni la 24e lettre de l'alphabet latin. Il s'agit de la 22e lettre de l'aphabet grec, prononcée Chi ou bien Khi, dont le symbole est récurrent dans la saga, par exemple dans le nom des membres de l'Organisation XIII (Xemnas, Roxas, Axel, etc.).

Résumé

Aux origines, il y avait un monde entièrement baigné de la Lumière. Mais un jour, le Maître des Maitres dévoila à ses six apprentis une obscure prophétie : le monde actuel courrait à sa perte et cela était inévitable. A cinq de ses apprentis, il confie le manuscrit des prophéties, qui dévoile leur avenir et les élève aux rangs d'Oracles. Au dernier, il confie une Keyblade et un coffre qu'il ne doit jamais ouvrir. Tous reçoivent ensuite une mission qui deviendra capitale quand le moment de la fin du monde sera venu.

Analyse de l'oeuvre

A ses origines, Kingdom Hearts X [chi] était un jeu de rôle multijoueur, gratuit (avec de nombreuses micro-transactions toutefois) et jouable en ligne via un navigateur sur PC paru exclusivement au Japon le 18 juillet 2013. Conçu comme un épisode à part dans la mythologie de la franchise, narrant des évènements à l'origine de la Guerre des Keyblades maintes fois évoquée dans les divers jeux de la saga, le scénario de Kingdom Hearts X [chi] n'a pourtant jamais cessé d'apporter des révélations cruciales sur les origines de la saga au point de faire du jeu un élément fondamental à la compréhension du futur Kingdom Hearts III. C'est au travers de ce titre que l'on fait pour la première fois la rencontre du mystérieux Maître des Maîtres et de ses apprentis, dont cinq d'entre eux sont des Oracles (Invi de l'union Anguis, Gula de l'union Léopardus, Ira de l'union Unicornus, Aced de l'union Ursus et Ava de l'union Vulpes) et l'énigmatique Luxu en est le sixième membre. A chacun d'eux, il confie une mission spécifique qui aura, à terme, un rôle capital dans la fin du Monde de la Lumière annoncée dans une obscure prophétie. C'est également dans ce jeu que l'on découvre d'où a émergé l'obscurité et comment les sans-coeurs se sont multipliés. Durant trois ans, les joueurs japonais auront donc eu le privilège de découvrir, semaine après semaine, tout ce qui est à l'origine de la légendaire Guerre des Keyblades. Le 1er septembre 2016, Kingdom Hearts X [chi] tire alors sa révérence dans ce qui sera qualifié par la suite de saison 1.

La version PC de Kingdom Hearts X [chi] est retirée du marché, tout simplement parce que SquareEnix a entre-temps réalisé un remake du jeu spécialement destiné aux systèmes mobiles iOS et Android : Kingdom Hearts X Unchained qui sort dans un premier temps au Japon, dès le 3 septembre 2015, puis dans le reste du monde, dont la France à partir du 16 juin 2016 (malheureusement exclusivement en version anglaise). Kingdom Hearts X Unchained va remettre au goût du jour le précédent titre, sans l'altérer au niveau de la trame de son scénario, mais en lui offrant une mise à jour visuelle et de contenu plutôt de bon goût. Tout comme son homologue sur PC, l'aventure, qui s'avère très longue, nécessite énormément de patience d'une part pour pouvoir progresser si l'on ne veut en aucun cas devoir payer du contenu annexe mais aussi, d'autre part, pour connaître le reste de l'histoire. Car si Kingdom Hearts X Unchained est mis à jour très régulièrement, le titre est foncièrement bavard. Le jeu contient en effet beaucoup beaucoup beaucoup de scènes de blabla sans réelle consistances (si ce n'est le schéma classique : obtenir une mission > remerciement > scène de transition > nouvelle mission), entrecoupées de très courts moment narratifs vraiment importants. Pour se donner un ordre d'idée, il faut aller au bout de près de 585 missions pour arriver au terme de la première grande phase du jeu. Et durant ce laps de temps, tout au plus aurons-nous eu accès à six mondes dont cinq sont archis connus : La ville de l'Aube, La forêt des nains, le Pays des Merveilles, Agrabah, Le colisée de l'Olympe et le château de la bête ! On passe donc d'un monde à l'autre, traquant inlassablement les créatures et récoltant la « Lux » dans le seul but d'assouvir notre envie de connaître la - maigre - suite de l'intrigue dévoilée au compte goutte.

Pour autant, sous son air de jeu très infantile dans sa conception, Kingdom Hearts X Unchained dessine une toile de fond très mature que le graphisme enfantin dessert vraiment beaucoup. Assister au retournement des porteurs de Keyblade les uns contre les autres pour des raisons futiles qui plus est, comprendre que la source de leurs motivations est sensiblement la même, découvrir que la fin du monde s'avère inévitable, tout cela contribue fortement à fidéliser le joueur. Tout du moins si l'on ne s'offusque pas de la prédominance des microtransactions quasi-obligatoires pour progresser. Mais on ne peut écarter le fait que le design enfantin et figé de la plupart des personnages rend souvent caduque les scènes qui se voudraient les plus intenses. C'est évidemment la conséquence d'un compromis technique flagrant afin que le jeu puisse rester accessible sur un maximum d'appareils mobiles, tout en s'avérant suffisamment fun pour le jeune public désintéressé par l'intrigue. Malgré tout, on finit par s'attacher à son avatar et aux différentes personnages qu'il croise, particulièrement si l'on se prend au jeu d'aller le plus loin possible sur le titre, dont la dernière partie s'avère de plus en plus palpitante jusqu'à son très beau dénouement... qui laisse bien évidemment planer un gros doute et ouvre la porte au reste de la saga. Mais le succès est tel qu'au terme de la finalisation du remake Kingdom Hearts X [chi], couvrant ce qu'on appelle aujourd'hui la saison 1, Kingdom Hearts X Unchained se voit finalement offrir une saison 2 totalement inédite qui se poursuit toujours actuellement. Elle sera sans nul doute conçue de manière à lier complètement le titre au futur Kingdom Hearts III.

Conscient que tout le monde n'a ni l'envie, ni les moyens, ni même le temps nécessaire à jouer à Kingdom Hearts X Unchained, Tetsuya Nomura profite de l'annonce de la compilation Kingdom Hearts II.8 Final Chapter Prologue pour dévoiler que l'histoire de Kingdom Hearts X [chi] allait y être incluse. Sauf que, contrairement à ce que l'on pourrait espérer d'une telle annonce, Kingdom Hearts X Back Cover ne suit pas du tout la même trame scénaristique que le jeu sur PC et mobile. Le facétieux Tetsuya Nomura décide en effet de raconter les évènements depuis un tout autre point de vue : celui des Oracles. Kingdom Hearts X Back Cover est ainsi l'occasion idéale de prendre connaissance d'éléments qui étaient soit juste sous-entendus, soit nébuleux. Cela revient malheureusement au joueur, qui connaît les deux versants de l'histoire, de faire la connexion entre les deux histoires afin d'en saisir le sens global. Le gros défaut de Kingdom Hearts X Back Cover, pour qui ne prendrait pas le temps de jouer à la saison 1 de Kingdom Hearts X Unchained, c'est que le scénario ne fait qu'apporter encore plus de questions une fois visionné. Des foules et des foules de nouvelles questions, pour une saga réputée être déjà suffisamment absconse, c'est beaucoup trop pour le cerveau d'un joueur occasionnel ! Or, une partie du mystère (mais pas tout) ne prend sens qu'en croisant les informations contenues dans Kingdom Hearts X Unchained. Bref, la saga ne trahit pas sa réputation, il faut de sacrés moyens financiers pour pouvoir accéder à tous les appareils nécessaires à la compréhension d'un scénario éparpillé dans divers jeux sur autant de plateformes.

En ce qui concerne la qualité technique, Kingdom Hearts X Back Cover est clairement largement au dessus de Kingdom Hearts X Unchained. Mais contrairement aux apparences, il faut garder à l'esprit que cette longue vidéo narrative n'a rien à voir avec l'excellence d'une animation au niveau de Kingsglaive - Final Fantasy XV. Là où ce dernier est réalisé de manière traditionnelle en ayant recours à de l'animation 3D, Kingdom Hearts X Back Cover est intégralement conçu à partir d'un moteur de jeu. On retrouve donc tous les défauts des cinématiques précalculés des jeux-vidéo qui s'avèrent souvent froides et peu réalistes, bugs de collision inclus. L'autre défaut, qui n'en est plus un quand on prend connaissance de Kingdom Hearts X Unchained, ce sont ces nombreuses et maladroites ellipses imbriquées dans l'intrigue. On se lassera en effet assez vite des « quelque temps plus tard », « quelques jours plus tard » et autres « quelques mois plus tard » qui ponctuent régulièrement le récit. Pour la partie sonore, la musique d'ambiance reste d'assez bonne qualité, mais la qualité du doublage américain laisse franchement à désirer tant il contraste entre le côté mature des évènements racontés et le doublage totalement puéril des divers protagonistes.

Au final, que penser de Kingdom Hearts X [chi], Kingdom Hearts X Unchained et Kingdom Hearts X Back Cover ? Pour le fan absolu de la franchise, il est malheureusement obligatoire de se procurer les deux derniers (Sortez les mouchoirs, votre portefeuille va pleurer). Non seulement ces deux oeuvres sont étroitement liées l'une à l'autre, mais l'intrigue s'avère à la fois complexe et totalement indispensable à la compréhension du futur Kingdom Hearts III. Pour tous les autres, surtout ceux qui n'ont clairement pas envie de s'investir dans une histoire devenue bien trop compliquée avec le temps, je conseillerai de passer votre tour. Les seules choses réellement indispensables à retenir autour de Kingdom Hearts X [chi], c'est le rôle capital du Maitre des Maitres, vraisemblablement à l'origine de la destruction du Monde de Lumière et plus particulièrement son mystérieux apprenti Luxu à qui il confie un coffre et une étrange Keyblade pourvue d'un oeil énigmatique, Keyblade que l'on retrouve depuis un moment dans les mains du Maitre Xehanort. Bref, bien que Kingdom Hearts X [chi] se déroule longtemps avant tous les autres jeux de la saga, il est un titre dont le scénario jouera un rôle clé dans celui du futur Kingdom Hearts III. Il a d'ailleurs aussi le désagréable déshonneur d'ouvrir des pistes narratives pour bien d'autres jeux après celui-ci. On a donc pas fini d'entendre parler de la saga ces prochaines années !

3 février 2017 par Olikos