Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - : Quelques informations

Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - est un jeu-vidéo inclus dans la compilation Kingdom Hearts II.8 Final Chapter Prologue qui tient de prologue à Kingdom Hearts III. Il est disponible depuis le 24 janvier 2017 en France.

Résumé

Aqua a sacrifiée sa liberté pour laisser une chance à ses amis Ven et Terra de retourner vers le monde de la Lumière. Depuis lors, elle erre dans le monde des Ténèbres, cherchant un moyen de retourner auprès d'eux. Cela fait des jours, des mois, peut-être même des années que la faible lueur émanant d'elle attire une horde de sans-coeurs qui ne lui laisse aucun répis. En chemin, surgissant des ombres, elle aperçoit soudain le Palais des Rêves où elle avait autrefois rencontré Cendrillon. Les mondes ont-ils tous sombrés dans les ténèbres ? N'y-a-t-il plus aucun espoir de retourner vers la lumière ?

Analyse de l'oeuvre

Il ne faut pas se leurrer, derrière le titre le plus long jamais proposé sur la saga, Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - ne doit sa réelle existence que par la grâce de l'inexistence totale de Kingdom Hearts Birth by Sleep - Volume Two - annoncé dans l'épisode secret inclus autrefois exclusivement dans la version japonaise de Kingdom Hearts Birth by Sleep Final Mix le 20 janvier 2011. Mais au bout d'un certain temps, et surtout l'énorme cafouillage provoqué par le développement chaotique d'un certain Final Fantasy XV dans lequel Tetsuya Nomura est encore empourpré, la chose devient évidente, Kingdom Hearts Birth by Sleep - Volume Two - ne verra jamais le jour. C'est même regrettable dans la mesure où le premier jeu se hisse vraiment comme la meilleure itération de la saga au même titre que l'incontournable Kingdom Hearts II. C'est en juillet 2013, après sept ans d'attente, que Kingdom Hearts III était enfin désormais officialisé. A peine un an plus tard, Tetsuya Nomura est débarqué de Final Fantasy XV au profit du seul Hajime Tabata, officiellement pour se consacrer intégralement à la réalisation de Kingdom Hearts III. En réalité, il est aussi chargé durant ce temps de superviser les compilations Kingdom Hearts I.5 HD ReMIX en 2013 et Kingdom Hearts II.5 HD ReMIX en 2014. Problème, comment Tetsuya Nomura allait bien pouvoir raccorder la vidéo secrète précédemment dévoilée au futur Kingdom Hearts III ? Car c'est quelque chose qui a toujours été respecté dans la saga depuis ses origines. On retrouve systématiquement chaque vidéo secrète matérialisée dans une vrai phase de jeu dans un titre ultérieur.

La solution va petit à petit venir de l'univers du web, et plus tard, du mobile. Conçu comme un épisode annexe, au départ sans jamais avoir été pensé pour être inscrit dans le canon de la série, Kingdom Hearts X [chi] va petit à petit devenir la matière première d'une nouvelle direction artistique. Tetsuya Nomura imagine dans ce jeu une toute nouvelle trame, qui se déroule bien des années avant tous les autres jeux de la saga, basée sur la légendaire Guerre des Keyblades. Même si le jeu est franchement agaçant dans sa conception même du « jeu gratuit mais qui insiste fortement sur le payer pour pouvoir avancer », le scénario du jeu prend une telle ampleur qu'on finit par s'attacher à son avatar et à l'intrigue qu'on vit avec lui. Bref, petit à petit, Kingdom Hearts X [chi] devient un maillon essentiel pour le devenir de la saga. En 2014 Square-Enix, toujours très avare en révélations sur Kingdom Hearts III, lâche tout de même une info essentielle : le jeu est développé sur Unreal Engine 4. C'est une première pour le groupe, qui avait toujours utilisé des moteurs de jeu fabriqués en interne. Peu habitués au nouvel outil, quel meilleur moyen pour Tetsuya Nomura et son équipe de développeur de se faire la main qu'en fabriquant une grande démo publique ? C'est à ce moment précis que Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - prend vie, avec son joli 0.2 qui évoque inévitablement le Kingdom Hearts Birth by Sleep - Volume Two - n'ayant finalement jamais vu le jour. Le tour de passe-passe est très habile, accordons-lui ce mérite, car Tetsuya Nomura réussit un sans faute sur ce point. Non seulement il parvient à intégrer tout ce qui était évoqué dans l'épisode secret de Kindom Hearts Birth by Sleep Final Mix, il place son jeu dans la continuité immédiate de Kingdom Hearts Dream Drop Distance ainsi que comme face cachée à Kingdom Hearts premier du nom et, enfin, il le raccorde à Kingdom Hearts X [chi] tout en ouvrant clairement la porte à Kingdom Hearts III.

De fait, Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - sert non seulement de prologue, comme l'indique la jaquette de la compilation Kingdom Hearts II.8 HD Final Chapter Prologue, mais également de lien entre tous les jeux de la saga. Il est donc, une fois de plus, un jeu essentiel à la compréhension globale du tentaculaire scénario de la franchise. Son seul soucis étant, comme c'était d'ailleurs déjà le cas de Kingdom Hearts Birth by Sleep, que ce jeu offre un rôle sur mesure à Aqua qui devient ici une véritable héroïne bien plus digne d'intérêt que le turbulent Sora, l'éternel ado optimiste entraîné par l'histoire malgré lui. Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - tente ainsi de justicier, officialiser, confirmer que des dizaines de personnages, imaginés ces 17 dernières années par Tetsuya Nomura, qu'ils étaient en réalité toujours bel et bien présents en toile de fond dans tous les jeux de la saga. Mais de tous ces personnages, hormis peut-être Riku, on s'attache inexorablement à Aqua dont on espère totalement la revoir dans Kingdom Hearts III. Bien plus d'ailleurs que le bref retour de Sora qui s'invite le temps d'un petit épiloque à nous proposer un comique de répétition justifiant le fait que les joueurs de Kingdom Hearts III retrouveront bientôt un Sora ayant perdus ses aptitudes magiques, comme c'était déjà le cas toutes les fois précédentes. Ce dont Haley Joel Osment, qui reprend le doublage du personnage, fait dire à Sora non sans une certaine ironie.

Sur le plan technique, Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - est une belle mise en bouche de l'Unreal Engine 4, il présente un avant-goût de qualité pour le prochain épisode de la saga. On regrettera quand même deux choses. Premièrement, l'aventure est vraiment trop courte. Si l'on excepte les 50 missions annexes, dont la finalité ne consiste qu'à changer la tenue d'Aqua, j'ai personnellement bouclé l'aventure en deux heures et sept minutes. Et encore, ayant voulu jouer les masos en lançant directement le mode expert (histoire d'avoir la fin secrète du premier coup), j'ai du refaire plusieurs boss récalcitrants qui m'ont bien fait perdre une demi-heure en tout. Donc, avec une heure trente, on aurait largement pu se contenter d'un film, à l'image de Kingdom Hearts X Back Cover, même si la compilation Kingdom Hearts II.8 HD Final Chapter Prologue aurait eu un mal fou à se justifier dans ce cas. Deuxièmement, les phases de combats sont toujours aussi confuses qu'auparavant. L'évolution technologique n'a clairement rien changé aux caprices de stars de la franchise. Des boss immenses rendant la visibilité catastrophique et la fonction de verrouillage de cible incohérente, une caméra qui a le bon sens de ne jamais se placer comme il faut (jusque derrière un arbre pour qu'on n'y voit plus rien du tout !), des commandes qui ne répondent pas immédiatement (la parade doit s'anticiper avant que l'adversaire ne déclenche une action, après ça ne marche pas) sans oublier Aqua qui ne s'avère pas des plus dociles avec le joystick analogique (une vrai galère de la placer dans une direction précise ou sur un simple plot de sauvegarde). Bref, il y a encore beaucoup de travail à faire pour offrir un Kingdom Hearts III irréprochable.

Au final, Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 - A fragmentary passage - est, comme je le soulignais plus haut, une grande démo technique publique. Elle a servit à l'équipe de Square-Enix chargé du développement de prendre en main l'Unreal Engine pour Kingdom Hearts III, tout en donnant un peu de matière à manger aux fans de la franchise histoire de leur faire prendre leur mal en patience. Malgré ses défauts de jeunesse, le jeu parvient tout de même à lier de manière convaincante l'univers croisé Disney/Square-Enix imaginé par Tetsuya Nomura. C'est sympa et agréable comme introduction à Kingdom Hearts III, mais cela ne justifie vraiment pas le prix un tantinet excessif de Kingdom Hearts II.8 HD Final Chapter Prologue qui n'offre au final que Kingdom Hearts Dream Drop Distance comme seul titre consistant de la compilation. Mais bon quand on aime, on ne compte pas à la dépense, aussi futile soit elle.

4 février 2017 par Olikos