Clochette et le tournoi des fées : Quelques informations

Pour la première fois dans la saga,Clochette et le tournoi des fées a d'abord été diffusée à la télévision avant d'être disponible en vidéo. Le moyen métrage a été diffusé en français pour la première fois le 3 décembre 2011 sur Disney Cinémagic, avant d'être proposé en guise de bonus du hors série n°2 de La fée Clochette le 18 avril 2012.

Comme pour les autres films, il n'existe à ma connaissance aucune version québécoise de ce moyen métrage.

Résumé

Cette année se déroule le tournoi des fées, une compétition au cours de laquelle les fées forment des équipes en fonction de leur talent et s'affrontent ensuite dans une série d'épreuves. Chloé va représenter l'équipe des fées des jardins en compagnie de Rosélia. Mais pour cela, elles vont devoir affronter des concurrents redoutables : l'équipe des fées des tempêtes !

Analyse de l'oeuvre

Depuis plus de quatre ans désormais, j'ai toujours fui tout communiqué de presse ou information qui faisait allusion aux prochains longs métrages d'animation. Pourquoi ? Parce que j'ai cessé de courir après la nouveauté. Un film sera-t-il moitié moins bon parce que je le découvre quatre mois après les autres ? J'ai personnellement découvert que non, sans compter que la hâtivité conduit souvent à dénaturer la perception que l'on a d'un film, car on se forge bien trop d'idées à l'avance qui finissent par nous décevoir. C'est donc involontairement que je vous faisait part en juin 2009 et en avant première de la mise en chantier d'un cinquième volet de la saga Clochette. L'information était surprenante car seul un titre fut révélé Course à travers les saisons et surtout, c'était Disney Consumer Products qui avait vendu la mèche galvanisé par le succès colossal des deux premiers volets en DVD.

Mais à partir de là, aucune nouvelle information n'a ensuite filtré pendant presque un an et demi, au point de se demander si ce projet était vraiment réel. Et c'est dans le mystère le plus total que fut annoncé un épisode inédit devant être diffusé en exclusivité sur Disney Chanel, couplé à une bande annonce laissant planer le doute : Clochette et le tournoi des fées. Une fois de plus, c'est Disney Consumer Products qui vendait la mèche au nez et à la barbe des DisneyToons Studios. Ce n'est que quelque temps avant d'être diffusé qu'on découvrit les raisons de tous ces mystères qui l'entourait. En prévision des Jeux Olympiques de Londres de 2012, les DisneyToons Studios avaient finalement décidé d'annuler purement et simplement le 5e volet de la saga (qui n'aurait pas pu être terminé à temps) pour le transformer en un moyen métrage surfant sur la fibre olympique.

Même si Clochette et le tournoi des fées adopte un format deux tiers moins longs que ces prédécesseurs, on peut le considérer aujourd'hui comme le 4e volet de la saga Clochette tant il s'y imbrique parfaitement. Dans la droite lignée de Clochette et l'expédition féerique qui mettait en avant Vidia, Clochette et le tournoi des fées fait la part belle aux personnages secondaires et plus particulièrement Rosélia. Clochette n'y fait ici que de la stricte figuration, mais cela n'a foncièrement rien de gênant tant l'histoire est bien menée. Très effacée dans les trois premiers volets, Rosélia est ici au centre de toutes les attentions. Ces excentricités sont considérablement bien exploitées et mises en valeur par Chloé, son parfait opposé. La petite nouvelle, inédite dans les films jusqu'à présent, se taille une part du lion dans la saga au point d'en devenir un personnage attachant qu'on espère revoir à l'avenir (même s'il y a peu de chances, mais sait-on jamais).

Si rien ne l'indique clairement, le tournoi semble être organisé chaque année par les fées. Les épreuves sont très diverses tout en restant dans l'esprit de la saga : course de tasses à thé, saut de grenouille, course d'obstacle et j'en passe ! Chacune des épreuves met ainsi en avant le talent particulier de chaque fée. Le déroulement du tournoi est très rapide, car les épreuves s'enchaînent à une vitesse élevée, mais elles sont appuyées par une chanson qui intervient au bon moment pour souligner parfaitement ce qui se passe à l'écran. Bien évidemment, on perçoit le classement final dès le début, mais on y est amené de façon vraiment habile. Les DisneyToons Studios se permettant même d'ajouter un petit rebondissement en milieu de parcours et une idée ingénieuse à la fin.

Fidèle à l'esprit de la saga et à la qualité visuelle identique (même si cette fois il a perdu ses sonorités irlandaises), Clochette et le tournoi des fées est digne de figurer parmi votre collection des trois premiers films. Il ne s'adresse bien entendu qu'aux seuls fans des fées et aux jeunes enfants, mais il reste un moyen métrage familial tout ce qu'il y a de correct. Il semble désormais loin le temps où DisneyToons Studios produisait des films de seconde zone.

24 juillet 2012 par Olikos